Eleanor Roosevelt : un trouple à la Maison Blanche

À la suite de l’élection de son mari Franklin Delano Roosevelt à la tête du pouvoir en 1933, Eleanor, la First lady rebelle, avait cassé les codes…

Eleanor Roosevelt restera dans les esprits la First lady la plus rebelle de l’Histoire des États-Unis. Le 4 mars 1933, son mari Franklin Delano Roosevelt est élu président de la République. Le couple s’installe alors à la Maison Blanche. Ils feront chambre à part, comme le rappelle Vanity Fair. Néanmoins, la Première dame – qui restera en fonction pendant douze ans – ne dort pas seule. Celle qui n’hésite pas à affirmer haut et fort ses idées quitte à embarrasser son mari a proposé à une certaine Lorena Hickok, journaliste, de s’installer à la Maison Blanche. « Elle donne même son avis sur le discours d’investiture du nouveau président, qu’Eleanor lui a lu en exclusivité », précisent nos confrères.

Lorena Hicock, qui avait suivi la campagne du futur président, est tombée folle amoureuse de la First lady. Un amour réciproque. Quand elles sont séparées, les deux femmes ne peuvent s’empêcher de s’écrire : « Encore huit jours … J’aimerais me coucher à tes côtés ce soir et te prendre dans mes bras. J’ai essayé de convoquer ton visage, pour me souvenir de son apparence », pouvait-on lire sur l’une de leurs correspondances.

« Elle ne compte pas quitter son époux »

Franklin Delano Roosevelt a-t-il lui aussi partagé des relations avec d’autres femmes que celle qu’il épousa le 17 mars 1905 ? Vanity Fair rapporte qu’Eleanor avait découvert, avant l’élection de son mari, des lettres signées de la main de Lucy Mercer, sa secrétaire, et son amie écrites pour son mari. « Pour autant, elle ne compte pas quitter son époux, mais plutôt prendre son indépendance », précisent nos confrères. Une indépendance qui lui permettra de devenir une femme politique à part entière.

Crédits photos : SIPA

Source: Lire L’Article Complet