Elizabeth II au repos forcé : qui est Mabel Anderson, son amie qui lui tient compagnie ?

L’état de santé d’Élisabeth II est fortement surveillé depuis sa récente hospitalisation. Contrainte au repos forcé, la reine s’est tournée vers une amie de longue date, Mabel Anderson, pour lui tenir compagnie, le temps de sa convalescence. Qui est cette mystérieuse amie ?

Repos forcé en bonne compagnie. Au lendemain de sa brève hospitalisation, dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 octobre, Elizabeth II s’est mise au vert, le temps de sa convalescence. Du haut de ses 95 ans, la reine mène un train de vie trop surchargé pour sa condition, causant l’inquiétude de son médecin, qui l’a contrainte au repos. À Buckingham Palace, la mère du prince Charles profite du calme pour reprendre des forces, aux côtés d’une vieille amie, Mabel Anderson, comme le rapporte le Daily Mirror, lundi 25 octobre.

L’amitié entre Elizabeth II et Mabel Anderson remonte à plusieurs décennies. Selon les archives du Time, Mabel Anderson, désormais âgée de 95 ans, a fait son apparition dans la famille royale britannique lorsque le prince Charles, encore enfant, a eu besoin d’une infirmière. À l’époque, elle s’est avérée être la seule candidate qui n’était pas « tremblante de nervosité ». Devenue nounou des enfants de la reine et du prince Philip par la suite, Mabel Anderson s’est attirée toute la sympathie du couple royal. « La reine l’appelle parfois et Mabel va regarder la télévision avec elle. Elles sont très intimes« , a affirmé une source.

Une place de choix dans la famille royale

En 1960, le Time écrivait : « À 33 ans, Mabel Anderson, au visage frais, n’est toujours pas mariée, mais la coutume veut qu’on l’appelle toujours ‘Mme’ dans son travail au palais de Buckingham. » Preuve de la longévité de l’amitié entre les deux femmes. Après le décès du prince Philip, en avril dernier, il semblerait d’ailleurs que Mabel Anderson ait été d’un grand soutien pour la reine. Le prince Charles, est également fort attaché à son ancienne nounou. Lors de son 70e anniversaire, l’auteure royale Ingrid Seward révélait que lorsqu’il était petit, il surnommait Mabel Anderson « Mispy » et qu’il « redoutait » de la quitter lorsqu’il allait au pensionnat. Aujourd’hui, Mabel Anderson veille sur la reine avec qui elle passe son temps à regarder la télévision.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet