Elizabeth II surprend Buckingham et prend une étonnante décision

La crise sanitaire a mis à mal de nombreuses personnes, dont la famille royale qui n’a pas été épargnée. Pour remédier à cette perte d’argent, Elizabeth II a pris une grande décision pour le moins inattendue et qualifié d’historique.

Elizabeth II se retrousse les manches pour l’avenir de la Monarchie. En Outre-Manche, la reine a pris une grande décision : Buckingham Palace va être ouvert au public. Après une année marquée par la pandémie, il est grand temps de prendre les choses en main. Et pour cause, la famille royale a perdu de l’argent depuis le début des restrictions sanitaires et la fermeture des lieux culturels.

Les fonds générés par la visite des monuments royaux permettaient aux Windsor de financer l’entretien de leur patrimoine. Mais à cause de ces mois de fermeture due à la Covid-19, il manque 50 millions de dollars dans les caisses. D’après les informations de Newsweek, en parallèle de ce manque d’argent, 165 emplois ont été supprimés dont “124 sur départ volontaire et 6 contraints.” Sans oublier que les CDD n’ont pas été renouvelé, les stages et les apprentissages ont été annulé.

Face à cette situation économique critique, Elizabeth II a pris une décision historique. Désormais, le palais de Buckingham pourra être visité par les Britanniques ainsi que les touristes. Dès le 19 septembre à partir de 10 heures du matin, il sera possible de pique-niquer dans l’antre de la reine aux côtés de 30 espèces d’oiseaux, 325 plantes et quelque 1 000 arbres. Pour accéder à ce privilège, il faudra débourser £16,50 par adulte. Mais rien n’est trop beau pour déjeuner près des quartiers d’Elizabeth II et pour faire une bonne action. Les bénéfices permettront de renflouer les caisses de la royauté et d’embaucher à nouveau du personnel pour prendre soin des monuments historiques.

Elizabeth II : la belle époque pour la monarchie

Avant que la Covid-19 ne vienne chambouler la société, la reine maintenait (très bien) à flot les comptes de la Couronne. Si chaque année ses frais se comptent en dizaines de millions, les retombées économiques de la royauté se comptent elles par… milliards ! De manière générale, la maintenance de ses propriétés se monte à 4,3 millions par an, frais de plomberie, d’ampoules à changer – qui mine de rien une ruine – et toitures incluses. Sans oublier, les uns millions en frais d’envoi pour les cartes postales. Mais chaque dépenses, certes colossales, est en réalité très bien réfléchie et rapporte gros. Les comptes de la famille royale ne devraient donc pas tarder à être de nouveau dans le vert.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet