Emmanuel Macron à coeur ouvert : « Je me couche avec des doutes »

Interrogé par le quotidien Le Parisien ce jeudi 29 avril, Emmanuel Macron se confie sans langue de bois sur sa lutte contre le coronavirus… Mais n’en dit pas plus au sujet de ses projets pour 2022.

A propos de


  1. Emmanuel Macron

Être président de la République est un apprentissage perpétuel, bien que difficile, pour Emmanuel Macron, notamment dans un contexte aussi singulier que celui de la crise sanitaire. “Je me couche avec mes doutes et je me réveille avec des convictions reforgées”, déclare-t-il ainsi au quotidien Le Parisien ce jeudi 29 avril. Rares confidences pour ce grand affectif qui cadenasse ses émotions. Un entretien durant lequel il dévoile aussi son plan de réouverture progressive du pays, déconfinement qui s’effectuera en quatre étapes, avant une nouvelle prise de parole prévue ce vendredi 30 avril. Mais si sa priorité reste la crise sanitaire, le locataire de l’Élysée compte-t-il aussi briguer un deuxième mandat ?

Il fait planer le doute depuis le mois de décembre 2020. “Peut-être que je ne pourrai pas être candidat, a alors déclaré Emmanuel Macron. Mystère qu’il n’est pas près d’élucider. “Je serai bien intempestif à vous parler de mes ambitions personnelles”, dit-il au Parisien, “nous avons une nouvelle décennie française à bâtir, qui sera la décennie de notre jeunesse.” L’homme politique en appelle donc à la solidarité des Français et préfère garder le silence. “Mon destin individuel n’existe pas si nous n’y arrivons pas, aucun destin individuel ne vaut en dehors d’un projet collectif”, conclut l’intéressé.

✅❌ Le calendrier du déconfinement https://t.co/CcBQvMTcyT pic.twitter.com/cXUr0rz9XF

Un grand ménage en vue ?

Seules les spéculations peuvent offrir un aperçu des ambitions d’Emmanuel Macron. Un dernier changement de casting ne serait ainsi pas à exclure selon les informations du journal Le Figaro. En poste depuis le début du quinquennat, une ministre a reconnu que “un remaniement est nécessaire après les régionales pour une vraie relance et un dernier élan”, auprès de nos confrères. Le chef du gouvernement Jean Castex serait même, selon elle, le premier nom sur la liste des condamnés.

Car, à mesure que l’élection présidentielle de 2022 approche, le locataire du 55 rue du Faubourg Saint-Honoré veut tout faire pour que son image ne porte plus l’empreinte de la crise sanitaire. “Castex est un premier ministre technique, très hospitalo-centré et qui incarne la crise, a estimé un proche d’Emmanuel Macron. Un avis que d’autres, plus catégoriques, semblent partager.

Crédits photos : Eliot Blondet / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet