Emmanuel Macron : ce grand événement politique qui inspire sa campagne pour l'élection présidentielle de 2022

Emmanuel Macron n’a toujours pas annoncé sa candidature pour sa propre réélection à la tête de l’Etat, pourtant cette dernière ne fait plus beaucoup de doutes. Ses conseillers pourraient bien s’inspirer d’une autre figure politique pour préparer cette campagne présidentielle.

  • Emmanuel Macron

Ira, ira pas ? La question est sur toutes les lèvres des analystes politiques depuis plusieurs mois. Pourtant, la candidature d’Emmanuel Macron à sa propre réélection lors de la présidentielle de 2022 ne fait quasiment plus de doute, malgré ceux de son épouse Brigitte Macron sur les conséquences de cette nouvelle aventure présidentielle.. Ces dernières semaines, le président de la République est entré en campagne sans pourtant officialiser sa candidature, sillonnant la France à la rencontre de ses administrés… et potentiels électeurs. Mais c’est surtout en coulisses que sa candidature ne fait vraiment plus beaucoup de doutes. Ses jeunes soutiens, Les Jeunes avec Macron, ont d’ailleurs lancé une grande campagne de promotion inspirée de Netflix pour le lancer vers la présidentielle.

Un prédécesseur dans un coin de la tête

La jeunesse macronienne n’est pas la seule à trouver des inspirations pour lancer son candidat vers l’élection présidentielle de 2022, qui le verra affronter sa rivale Marine Le Pen sur qui il a dit récemment toute la vérité. Selon les informations de Libération, les conseillers du “président-candidat” Emmanuel Macron comptent s’inspirer d’un grand événement politique pour préparer cette campagne : la réélection de François Mitterrand en 1988. L’actuel président s’était déjà lui-même inspiré de son prédécesseur lors de son discours de victoire devant la pyramide du Louvre en 2017, une scène qui avait surpris les observateurs à l’époque.

Personne n’est dupe, Emmanuel Macron est un président sortant appelé à se représenter mais on ne va pas lui dire de s’arrêter de s’occuper du paysexplique François Patriat, président des sénateurs LREM et proche du président de la République. Une problématique qu’avait rencontré le président socialiste en 1988 et qui explique sans doute pourquoi l’actuel chef de l’Etat tarde tant à annoncer sa candidature. Autant dire que les derniers mois de son mandat seront avant tout tournés vers la gestion du pays, de la crise sanitaire et de la fameuse et décriée réforme des retraites. Une autre façon de faire campagne pour sa réélection, dans les pas d’un ancien président qui avait réussi 33 ans plus tôt ?

Source: Lire L’Article Complet