Emmanuel Macron de retour à l'Elysée : avec masque et sans femme !

A peine rentré d’un mois de congé à Brégançon, Emmanuel Macron a reçu ce 26 août le président du Sénégal, en solo.

Ce 26 août, fraichement rentré de Bormes-les-Mimosas, où il a passé ses vacances d’été au Fort de Brégançon, le président de la République Emmanuel Macron a reçu ce mercredi le président sénégalais Macky Sall, sans son épouse, Marieme Faye Sall. Leur rencontre, avec masque, était destinée à aborder la situation en Afrique de l’Ouest.

Emmanuel Macron de retour à l’Elysée

En effet, en plus du renversement du président malien Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août, les prochaines élections présidentielles en Côte d’Ivoire et en Guinée restent incertaines. Les deux hommes avaient un programme chargé puisqu’ils ont également abordé la lutte contre l’épidémie de Covid-19, et discuter de l’appui de la France au système de santé publique sénégalais. 

Après la visite d’Emmanuel Macron au Sénégal en février 2018, il s’agit aussi pour les deux présidents de poursuivre leurs relations bilatérales. On parle notamment de la préparation d’un TER de Dakar ainsi que d’un campus franco-sénégalais.

Sur le perron de l’Elysée, à l’heure du déjeuner, les photographes n’ont par ailleurs pas pu photographier la première dame de France. Brigitte Macron est pourtant bien rentrée à Paris, avec son mari, le 24 août dernier, comme l’avaient prédit nos confrères de Paris Match. 

Pendant sa pause estivale, la première dame de France a pris en charge l’agenda privé du président. Outre les sorties au restaurant, le menu, ainsi que les sorties en ville et à la plage, c’est elle aussi qui s’est chargée des invitations. Dans la résidence d’été des chefs de l’Etat, elle a reçu ses 3 enfants et 7 petits enfants, et a eu tout le loisirs de rattraper les anniversaires de tous, au sein de la famille. Une promesse qu’elle s’était faite pendant le confinement qu’elle a sérieusement et strictement respecter.

Le planning chargé de Brigitte Macron

A la rentrée, celle qui a débloqué une aide de 500 000 euros pour l’Hôtel Dieu de France – Université Saint Joseph de Beyrouth, après l’explosion meurtrière du 4 août dernier, a du pain sur la planche. Elle est toujours engagée pour l’inclusion des personnes en situation de handicap, la protection de l’enfance et la lutte contre le harcèlement scolaire.

Source: Lire L’Article Complet