Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy : des retrouvailles discrètes

Une réunion au sommet, entre deux hommes pressés. Le Point affirme ce dimanche 6 mai qu’une rencontre entre Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron s’est tenue le lundi 31 mai.

Une rencontre entourée du plus grand secret. Le Point dévoile ce dimanche 6 juin qu’Emmanuel Macron a accueilli à l’Elysée Nicolas Sarkozy, le lundi 31 mai. L’hebdomadaire avait déjà annoncé la tenue de la rencontre, mais n’était pas en mesure de préciser la date du rendez-vous. Car de cette entrevue, il est fait de grands mystères, tant du côté de l’Elysée que des équipes de Nicolas Sarkozy. Pas un mot ne filtre sur le contenu de leurs échanges, ni sur le temps accordé par le président à son prédécesseur.

Emmanuel Macron avait pourtant ce lundi 31 mai un carnet de rendez-vous déjà assez rempli, entre un conseil des ministres franco-allemand en visio-conférence et un entretien avec Angela Merkel. Une journée très allemande, entrecoupée de Nicolas Sarkozy pour le président, qui a su prendre le temps de recevoir celui qui n’a toujours pas vraiment quitté la politique. Car Emmanuel Macron sait très bien le poids politique de l’ancien maire de Neuilly-sur-Seine, et à quel point il règne encore sur la droite, comme le résume un “marcheur” : “Nicolas Sarkozy, c’est Johnny, ça pèse au moins plusieurs centaines de milliers de voix“. Et ce que veut Emmanuel Macron, c’est ce levier que peut être Nicolas Sarkozy dans les prochaines échéances électorales.

Sarkozy avec Macron en 2022 ?

Mais la relation entre les deux hommes n’est pas forcément au beau fixe, comme le décrit Le Point. Car si le chef de l’Etat a besoin du soutien de Nicolas Sarkozy, les messages envoyés par les marcheurs tiennent plutôt de l’agression, entre la confusion autour des régionales en PACA, et leur stratégie globale de satellisation de la droite. Du côté de l’ex-président, il se murmure qu’il monnayerait un poste auprès d’Emmanuel Macron en cas de réélection en 2022, en échange de son influence. Tout en se ménageant des portes de sortie, croyait savoir une élue du camp Sarkozy auprès de l’Express : “s’il peut tuer Macron, il le tuera”.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet