Emmanuel Macron "n'a pas d'enfant" : la nouvelle attaque des antivax qui fait polémique

Emmanuel Macron est à nouveau la cible de Michel-Ange Flori. Le mardi 24 août 2021, l’afficheur antivax, qui avait déjà comparé le chef de l’État à Adolf Hitler, s’en est cette fois-ci pris à sa vie privée.

  • Emmanuel Macron

Le mouvement antivax n’en finit pas de se faire entendre. En plus des manifestations qui ont lieu chaque samedi dans de nombreuses villes de France, les opposés à la vaccination contre la Covid-19 ou encore au pass sanitaire veulent montrer leur désaccord. Certains d’entre eux n’hésitent d’ailleurs pas à s’en prendre directement au Président de la République, Emmanuel Macron. C’est le cas de Michel-Ange Flori, célèbre propriétaire de panneaux publicitaires dans le Var. Souvenez-vous : le vendredi 16 juillet 2021, celui qui se décrivait alors comme un défenseur de la liberté d’expression avait comparé le chef de l’État à Adolf Hitler sur une affiche grand format. Une provocation qui avait causé l’ire du locataire de l’Élysée, qui avait porté plainte. Le parquet avait d’ailleurs ouvert le lundi 20 juillet une enquête pour “injure publique” contre Michel-Ange Flori. Pas de quoi inquiéter le principal intéressé, qui a décidé de s’en prendre, une fois encore, au mari de Brigitte Macron.

Une nouvelle campagne visant le couple présidentiel

Le mardi 24 août 2021, l’afficheur partageait sur ses réseaux sociaux une toute nouvelle campagne visant à attaquer la vaccination. On peut ainsi y voir une photo de deux enfants, de dos, se tenant chacun la main. En inscription, un texte, laconique : “Macron n’a pas d’enfants, il veut piquer les nôtres”. Une attaque directe à la vie privée du Président de la République qui n’a pas eu d’enfant avec son épouse Brigitte, de 24 ans son aînée. Rappelons que, depuis le 15 juin, la campagne de vaccination est ouverte aux adolescents âgés de 12 à 17 ans. En revanche, un délai a été accordé aux adolescents, qui n’ont pas à présenter un pass sanitaire avant la fin du mois de septembre. Depuis le 9 août, ce laissez-passer est nécessaire aux adultes voulant se rendre dans des lieux publics, culturels, ou bien les cafés, les restaurants ou encore les trains longue distance. Cette nouvelle attaque vaudra-t-elle à Michel-Ange Flori une autre poursuite judiciaire de la part du chef de l’État ? Affaire à suivre…

Source: Lire L’Article Complet