Emmanuel Macron pourra briguer « l’agrégation d’immunologie », le président obsédé par le virus

Emmanuel Macron passe son temps à éplucher les revues et données scientifiques des quatre coins du monde. Obsédé par le virus, le chef d’État impressionne.

A propos de

  1. Emmanuel Macron

  2. Jean-François Delfraissy

S’il pense également à la présidentielle 2022, et notamment à la montée des Verts, Emmanuel Macron a surtout une chose en tête : le virus. Le Président de la république est totalement obsédé par la pandémie. “Un jour, il pourra briguer l’agrégation d’immunologie”, s’amuse Richard Ferrand, comme le relatent, ce mercredi 24 février, nos confrères du Parisien. Et le président de l’Assemblée nationale n’est pas le seul à être admiratif du travail du chef d’État.

Du côté de l’exécutif, on se réjouit de voir qu’Emmanuel Macron a développé une analyse assez fine des données, des projections et des graphiques. Le président montre un réel intérêt pour le virus qui vire à l’obsession. Depuis que le début de la crise, “il est dans une surconsommation des lectures et travaux de recherche consacrés au Covid-19”. Des informations qui viennent de France, d’Angleterre, d’Israël, des États-Unis ou d’Asie. Le mari de Brigitte Macron aiguise sa connaissance en observant les chiffres, les données de Santé Publique France ou encore des sources comme Covidtracker.

Il y a trois semaines, lors d’une réunion en visioconférence avec notamment le professeur Jean-François Delfraissy, sur le sujet des vaccins, Emmanuel Macron aurait cité une étude anglaise tout juste publiée, pas encore étudiée par le président du conseil scientifique. Ce dernier prétextant que le texte n’avait pas encore été traduit. Une réponse plutôt étonnante quand on sait que les chercheurs ont plutôt l’habitude de travailler avec des articles scientifiques en anglais dans leur discipline.

“Ça l’obsède”

“Il va finir épidémiologiste !”, s’amusait il y a quelques semaines un ministre. “Ça l’obsède d’essayer de ne pas se tromper”, insiste un proche. À la majorité, tout le monde a l’air de s’accorder à dire qu’Emmanuel Macron est bien décidé à parfaitement maîtriser son sujet. C’est en connaissance de cause que le chef d’État a pris la décision de ne pas opter pour un confinement national, y préférant il y a quelques jours un confinement régional. Notamment pour les Alpes-Maritimes. Gardant cette dernière cartouche comme “protection de dernier recours”.

“On se reposera quand on sera morts !”, clamait Emmanuel Macron qui “s’endort sur ses dossiers, lumière allumée”, pour tout comprendre de cette crise sans précédent. Et alors que les chiffres des contaminations et de coronavirus de ce début de semaine augmentent, l’“épidémiologiste” Macron ne semble pas près de se reposer.

Crédits photos : Romain Gaillard/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet