Éric Zemmour : cette énorme ristourne dont il a bénéficié pour son QG de campagne

Pour établir son quartier général en vue de l’élection présidentielle pour laquelle il devrait officialiser sa candidature la semaine du 11 novembre selon ses proches, Éric Zemmour a obtenu une réduction avantageuse.

Le 10 rue Jean-Goujon du VIIIe arrondissement de Paris est devenu son paradis politique. 400 mètres carrés de locaux auxquels on accède par un « escalier de marbre », soit un vrai QG de campagne présidentielle pour le candidat pas encore confirmé de l’élection présidentielle 2022 : Éric Zemmour. Selon un reportage BFM TV, « Zemmour, une obsession française » qui sera diffusé lundi 1er novembre, le polémiste aurait bénéficié d’une forte réduction pour pouvoir occuper ces locaux prestigieux. « 94 000 euros », selon les informations de la chaîne d’informations ce samedi 30 octobre. « Une franchise pour travaux (…) équivalente à la moitié du total de son loyer« , soit une réduction très conséquente.

Dans une courte vidéo d’une minute trente, la chaîne a expliqué que « ce genre de transaction (…) pourrait interpeller la Commission des comptes de campagne. » Cependant, l’entourage de l’essayiste a balayé l’hypothèse d’une possible ristourne accordée sous conditions, assurant « qu’elle ne contrevenait pas aux règles. » Les proches de l’ancien collègue de Christine Kelly ont également confirmé qu’Éric Zemmour « ne connaîtrait pas personnellement » le propriétaire des lieux, Francis Lagarde, un homme d’affaires.

Éric Zemmour a bénéficié d'une gracieuse remise pour des travaux dans son QG de campagne

📺 "Zemmour, une obsession française", un grand reportage à retrouver lundi à 20h50 dans Ligne Rouge sur @BFMTV pic.twitter.com/gnu7U2TQIU

Ambitions présidentielles

Selon les proches de l’auteur de La France n’a pas dit son dernier mot, cette réduction de loyer n’aurait rien de suspect. En revanche, selon les informations obtenues par BFM TV, la durée du bail révélerait les ambitions politiques, et présidentielles, d’Éric Zemmour. En effet, la fin du bail serait prévue au 30 avril 2022, soit une semaine après la fin du second tour de l’élection présidentielle, de quoi laisser le temps à Éric Zemmour de remballer ses affaires direction l’Élysée, ou, au contraire, de quitter le paysage politique.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet