Eric Zemmour : quelles sont ses positions sur le rebond épidémique et la vaccination ?

Que pense Eric Zemmour de la vaccination contre la Covid-19 et du pass sanitaire ? L’un de ses soutiens, Benjamin Cauchy, était l’un des invités de Télématin sur France 2 vendredi 19 novembre 2021. Ce dernier a répondu aux questions du journaliste Jeff Wittenberg à ce sujet.

  • Eric Zemmour

Quid de la candidature d’Eric Zemmour à l’élection présidentielle de 2022 ? Tandis que la date fatidique approche à pas de géant, le polémiste n’a pas encore affirmé s’il était désireux (ou non) de briguer le poste de chef de l’État. Pour autant, l’ex-journaliste de la chaîne d’information CNews semble déjà doté d’un programme et d’une équipe de campagne avec notamment Sarah Knafo, l’énarque qui a apporté son soutien à l’acolyte d’Éric Naulleau. Si Eric Zemmour s’est déjà exprimé sur de nombreux points comme le sujet de l’immigration ou encore l’identité française, ce dernier n’a pas souvent donné son avis sur le rebond de l’épidémie de la Covid-19 en France ainsi que sur la vaccination. Benjamin Cauchy, ancienne figure du mouvement des Gilets jaunes, aujourd’hui engagé auprès d’Eric Zemmour, a répondu à ce sujet aux questions du journaliste Jeff Wittenberg dans Télématin sur France 2, vendredi 19 novembre 2021.

Benjamin Cauchy : « À la frontière, le contrôle des pass sanitaires est beaucoup moins important »

Le nombre d’hospitalisés de la Covid-19 semble connaître un boom en France dans le dernier trimestre 2021. Pour autant, Eric Zemmour ne pointe pas du doigt le vaccin contre le virus. « Je ne pense pas qu’il y ait un échec de la vaccination. Il y a 75 % de la population cible qui sont vaccinés. Ce n’est pas une pensée, c’est une certitude : je pense qu’Eric Zemmour souhaiterait que toutes les personnes ayant les symptômes de comorbidité, ayant plus de 65 ans et qui ne sont pas encore vaccinées puissent aller se faire vacciner » tonne Benjamin Cauchy. Toutefois ce dernier se veut plus mitigé concernant le contrôle aux frontières de l’Hexagone. « Ce que l’on peut regretter, au regard de cette reprise épidémique, c’est le contrôle aux frontières pour tous les voyages intra et extra européens : le contrôle des pass sanitaires est beaucoup moins important » ajoute-t-il. Le conseiller d’Eric Zemmour préconise alors deux solutions : trouver les personnes à risque et mieux contrôler les frontières. Les frontières : une retour à son sujet de prédilection, donc.

Source: Lire L’Article Complet