EXCLU – Valérie Pécresse, traitée de “mauvaise mère”, évoque les envies suicidaires de son fils dans “Une Ambition intime”

L’émission Une Ambition intime, animée par Karine Le Marchand, revient sur M6 dimanche 7 novembre 2021, à 21h05. Dans le programme, que Femme Actuelle a pu visionner avant la diffusion, la candidate LR à l’élection présidentielle de 2022, Valérie Pécresse, se confie notamment sur la question du sexisme en politique. Nous vous en dévoilons un extrait en exclusivité.

  • Karine Le Marchand

Une Ambition intime est de retour sur M6. L’émission animée par Karine Le Marchand fait son come-back en vue de l’élection présidentielle 2022. Après une première saison très commentée et accusée de complaisance envers les personnalités invitées, la présentatrice de L’Amour est dans le pré joue une nouvelle fois le rôle de l’intervieweuse (presque) politique. La spécificité de cette deuxième édition, prévue pour le dimanche 7 novembre 2021 à 21h05, et que Femme Actuelle a pu voir avant la diffusion : Karine Le Marchand n’y rencontre que des femmes. L’objectif ? Dresser le portrait “intime” de 5 femmes politiques “bien connues aux yeux du public.” Ainsi, le communiqué de presse de la chaîne précise-t-il : “Ministre, maire, présidente de région et de parti […] ces femmes politiques d’envergure ont accepté de raconter leur parcours et le combat qu’elles ont dû mener pour s’imposer jusqu’aux plus hautes fonctions de l’État […] L’occasion de tuer les clichés qui parfois encadrent leur réputation et découvrir quelle femme se cache derrière la carapace qu’elles ont dû se créer.”

Sont invitées, pour l’édition 2021 d’Une Ambition intime : Rachida Dati (ancienne Garde des Sceaux sous le gouvernement Fillon, ancienne candidate aux Municipales de Paris en 2020 et membre du parti Les Républicains), Anne Hidalgo (actuelle maire de Paris et candidate du Parti Socialiste à la Présidentielle 2022), Marine Le Pen (Présidente du Rassemblement National et candidate à la Présidentielle 2022), Valérie Pécresse (Présidente du conseil régional d’Ile-de-France et candidate Les Républicains à la Présidentielle 2022) et enfin Marlène Schiappa (Ministre déléguée chargée de la Citoyenneté et fidèle du parti du Président Emmanuel Macron, La République en Marche).

“La culpabilité de la mauvaise mère, on la fait peser sur les femmes qui réussissent”

Lors de son entretien avec Karine Le Marchand, Valérie Pécresse, 54 ans, s’exprime notamment sur le sexisme en politique. Un extrait que Femme Actuelle dévoile en exclusivité dans la vidéo ci-dessus. “La culpabilité de la mauvaise mère, on la fait peser sur les femmes politiques, sur les femmes qui réussissent”, commence cette maman de trois enfants (Baptiste, Clément et Émilie), assise sur un canapé près de l’animatrice. “Ça, c’est très dur”, insiste la Présidente du conseil régional d’Ile-de-France. Sa fille Émilie tient à la rassurer : “Elle a travaillé comme une acharnée, mais ce n’est pas pour autant qu’elle n’a pas été présente pour les moments importants”, assure-t-elle face caméra. “Passer ses dimanches à faire des pâtisseries alors qu’il fallait préparer la campagne… Elle est venue à un nombre de concerts de violon, de spectacles de danse !” De son côté, son mari, Jérôme Pécresse, enchaîne : On s’était toujours imposé, avec Valérie, que nos enfants ne soient pas tout seuls à la maison plus d’un ou deux jours par semaine avec des baby-sitters quand ils étaient petits. Moi, je voyageais beaucoup. De temps en temps, c’était un peu un casse-tête…” Et leur fille de reprendre, en souriant : “Alors ça, c’est les sessions agenda ! Les sessions agenda du dimanche soir, c’est papa et maman sur le canapé, qui font tous les agendas.” La jeune femme imite alors ses parents : “Tu rentres à 22 heures mardi ? Tant pis, je vais faire un petit-déjeuner à la place d’un dîner mardi soir.”

Valérie Pécresse démunie face aux envies suicidaires de son fils

Valérie Pécresse est visiblement touchée par les témoignages de ses proches. “Je n’ai peut-être pas été la meilleure des mamans, mais ça prouve qu’ils [ses enfants] ont compris qu’on avait fait le maximum”, glisse la femme politique. Je suis très fière de ce qu’ils sont devenus. Malgré tous ceux qui ont dit pendant 20 ans que j’étais une mauvaise mère parce que je travaillais trop, eux ont su tracer leur route, et en plus, ils sont heureux. Donc c’est le plus important pour moi.” Au cours de son entretien, Valérie Pécresse avoue aussi avoir souffert lorsqu’elle a été à nouveau traitée de “mauvaise mère” par ses “ennemis politiques” au moment où son fils Clément a été contrôlé avec un joint de cannabis à la sortie de son école d’ingénieur. Et a été déchirée lorsque son fils lui a dit, après avoir vu son nom sur toutes les chaînes d’information : “Mais tu sais, maman, si vous [ses parents] n’aviez pas été cools avec moi… Moi, j’étais prêt à aller me jeter dans la Seine, tellement j’étais mal.Aujourd’hui, la Présidente du conseil régional d’Ile-de-France et candidate Les Républicains à la Présidentielle 2022 se félicite de ne pas avoir médiatisé ses enfants et d’avoir tenu à ne jamais montrer leur visage… Jusqu’à ce jour, du moins, puisque plusieurs photos de ses enfants sont diffusées pour la première fois dans ce numéro d’Une Ambition intime.

Une Ambition intime, dimanche 7 novembre 2021 à 21h05 sur M6.

Source: Lire L’Article Complet