Fin du pass vaccinal : ce qui vient d’être annoncé par Olivier Véran… et c’est très clair !

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, se tenait devant le Sénat ce lundi 10 janvier pour évoquer le pass vaccinal et la fin de celui-ci à une condition, qui n’a pas plu à tout le monde.

Allons-nous en sortir un jour ? Telle est la question que nous nous posions il y a deux ans, lorsque le Covid-19 entrait dans nos vies. Nous pensions que nous allions enfin y mettre fin avec l’arrivée du vaccin… Mais une nouvelle vague arrive avec encore plus de cas par jour. Face à cette situation, le gouvernement doit donc prendre des mesures qui ne plaisent pas à tout le monde. Nous parlons notamment du pass sanitaire transformé en pass vaccinal. Un choix décidé par l’exécutif qui ne passe pas, surtout chez les « antivax ». Et ce ne sont sans doute pas les derniers propos tenus par Olivier Véran qui vont arranger la situation…

Le ministre de la Santé se tenait devant le Sénat, ce lundi 10 janvier, pour évoquer ce fameux pass et dévoiler la seule condition pour laquelle celui-ci disparaîtrait. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa condition n’a pas vraiment fait l’unanimité. « Le jour où nous n’en aurons plus besoin, où nous ne serons plus sous la menace d’un nouveau variant, nous nous en passerons avec beaucoup de plaisir », révélait le neurologue, très clair sur la seule condition pouvant faire disparaître ce pass. Autrement dit, tant que la pandémie sera là, le « laissez-passer » le sera aussi. Une annonce qui, bien évidemment, n’a pas du tout fait l’unanimité chez les internautes et les personnes étant contre le vaccin.

Nos confrères de Voici dévoilant un florilège des réactions pouvant être trouvées sur la Toile. « Donc on ne s’en passera jamais ? Parce qu’à moins d’avoir loupé un épisode, il me semble que l’on ne s’est jamais débarrassé des épidémies de grippe et de leur variant chaque année… Mal barré. Mensonges mensonges et encore mensonges… En quoi le pass sanitaire nous protège de la menace d’un variant ? Avec la flambée des contaminations et aussi chez les vaccinés quel est son vrai intérêt à ce pass ? Parce que c’est une vraie passoire. Si la menace est permanente, ce jour n’arrivera jamais. Avez vous donc à ce point débranché vos cerveaux ? », pouvait-on lire… Si le ministre de la Santé pensait calmer le jeu avec une telle annonce, c’est malheureusement raté.

À voir également : Zapping : Olivier Véran recadre sèchement des députés qui ne portent pas de masques

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet