Flashback – Johnny Hallyday hospitalisé, Sylvie Vartan et Nathalie Baye à la rescousse, Laeticia « prête à s’effondrer »

Dans son livre Laeticia H., au cœur du clan Hallyday, Laurence Favalelli revient sur le moment où Sylvie Vartan et Nathalie Baye, les ex-femmes de Johnny sont venues à son chevet.

Elles sont toutes venues à son chevet. Dans son livre Laeticia H., au cœur du clan Hallyday, Laurence Favalelli, l’ancienne agente et amie de Laeticia Hallyday est revenue sur la journée du 12 novembre 2017, lorsque Johnny s’est fait hospitaliser à la clinique Bizet, du XVIe arrondissement de Paris. C’est ce jour-là que “les mots seront dits à Laeticia, les mots de la vie que personne ne peut entendre”, écrit-elle. “Le combat est terminé. On ne peut rien faire”, lui ont dit les médecins. Bouleversée par la nouvelle, Laeticia s’empresse de le dire à David et Laura, qui viennent au chevet de leur père dès le lendemain. Mais qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle a vu ses deux ex-femmes Nathalie Baye et Sylvie Vartan accourir.

C’est David qui a annoncé à Laeticia que sa mère allait venir à la clinique. “Laeticia, qui m’a toujours parlé d’une grosse brouille survenue entre Sylvie Vartan et Johnny, des années auparavant, reçoit la nouvelle adossée au mur, je la sens prête à s’effondrer”, peut-on lire dans le livre de Laurence Favalelli. Une fois la chanteuse arrivée, c’est au tour de Nathalie Baye de venir accompagnée de sa fille Laura Smet. “Durant un moment, la grande tribu des Hallyday s’est trouvée recomposée au chevet de la légende”, écrit l’ancienne agente de Laeticia.

Laeticia complètement abattue

À l’issue de la visite de ses ex-femmes, Laurence Favalelli indique que Johnny était bouleversé. À son manager, Sébastien Farran, le Taulier lui dit avoir cru être mort. Et pourtant, son terrible destin surviendra quelques semaines plus tard, le 5 décembre. Entre temps, l’ancienne agente de Laeticia Hallyday raconte que cette dernière ne se nourrissait plus. Elle a pu compter sur son amie pour lui apporter à manger. “Je voulais la forcer à se remplir, peine perdue”, a écrit Laurence Favalelli. Abattue, Laetitia Hallyday savait qu’elle allait perdre son mari, “mais elle ne savait pas quand”. Puis, la proche de la femme du Taulier note : “Contre l’avis de David, elle voulait simplement qu’il rentre à la maison, puisque c’était le vœu de Johnny et lui ne [savait] pas qu’il allait rentrer pour mourir.”

Article écrit en collaboration avec l’Agence 6Medias

Crédits photos : O.Borde / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet