François Hollande veut sa revanche après le « hold up de Macron »

Alors que l’élection présidentielle de 2022 approche à grands pas, la gauche fourbit ses armes. Parmi les nombreux candidats, François Hollande ne semble pas avoir totalement abandonné l’idée d’une possible réélection.

A propos de

  1. François Hollande

  2. Emmanuel Macron

Objectif 2022. Ils sont nombreux à penser à la prochaine présidentielle. Si, à droite, Marine Le Pen n’a pas fait mystère de ses ambitions et si le parti Les Républicains se cherche encore un candidat providentiel après le renoncement de François Baroin, la gauche se met également en ordre de marche. Et ils sont nombreux à rêver de l’Elysée, comme le rapportent nos confrères du Monde. Jean-Luc Mélenchon a été l’un des premiers à se déclarer. Ségolène Royal, très critique à l’égard de la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement, tente également de s’imposer de son côté, comme la principale rivale d’Emmanuel Macron. Dans ses pas, son ex-compagnon François Hollande ne semble pas avoir totalement abandonné l’idée d’un retour au sommet de l’Etat.

L’ancien président de la République, qui n’hésite pas non plus à s’opposer ouvertement à son successeur, pourrait à nouveau rêver de gravir les marches du Palais de l’Elysée. Mais cette initiative ne semble pas provoquer un réel enthousiasme. “François n’a toujours pas digéré le hold-up de Macron et veut prendre sa revanche, mais ce n’est plus envisageable” explique une ancienne fidèle de François Hollande. Qu’à cela ne tienne, l’ancien locataire de l’Elysée continue d’oeuvrer en coulisses. “Il pense toujours qu’il faut créer les conditions d’un rassemblement des socialistes, avec un projet renouvelé, et il y travaillesouligne son entourage, l’ancien chef de l’Etat souhaitant s’appuyer sur le mouvement lancé par Laurent Joffrin.

De nombreux candidats non déclarés

A gauche, d’autres candidats sont sur les rangs, et comptent bien lui barrer le passage. Christiane Taubira, l’ancienne garde des Sceaux pourrait aussi avoir envie de se lancer, idem pour la maire de Paris, Anne Hidalgo. De son côté, Jean-Christophe Cambadélis, l’ancien premier secrétaire du PS ne semble pas avoir dit son dernier mot, tout comme Arnaud Montebourg qui souhaiterait bien créer la surprise. Et Najat Vallaud-Belkacem ne dit pas non quand on l’interroge sur une possible candidature pour 2022… Bref, les candidatures sont nombreuses, mais un seul poste est à pouvoir.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet