Gérald Darmanin : sa proximité avec « papa Sarko » fait grincer des dents

Gérald Darmanin semble plus que jamais vouloir s’imposer au sein du gouvernement, en suivant, selon certains, les traces de Nicolas Sarkozy. De quoi en énerver plus d’un.

Quadrillage du terrain, omniprésence médiatique y compris au cœur de l’été, initiateur des débats, voire de polémiques“, voilà comment Le Figaro dépeint Gérald Darmanin. En bon ministre de l’Intérieur, l’homme politique voudrait être partout, pour, entre autres, résoudre les problèmes “sur le terrain“. Le gouvernement cherche aujourd’hui à restaurer son autorité, et le ministre de l’Intérieur, est en première ligne. S’il a toute la confiance d’Emmanuel Macron, Gérald Darmanin ne ferait pourtant pas l’unanimité.

Et c’est notamment sa proximité politique avec Nicolas Sarkozy, et notamment son langage, qui font grincer des dents du côté de la majorité. “Gérald doit grandir. Il a une fâcheuse tendance à copier ses mentors, à recourir au même type de vocabulaire. Attention à ne pas appliquer la recette de papa Sarko et de tonton Xavier (Bertrand, NDLR)…“, sermonne un membre de gouvernement dans les colonnes du Figaro.

Gérald Darmanin se défend

Si certains jugent cette proximité dérangeante, Gérald Darmanin lui, souhaiterait affirmer sa propre personnalité. “Faire du Nicolas Sarkozy, c’est déjà beaucoup ! D’autres disent que je fais du Valls. J’ai ma propre personnalité. Peut-être que mon langage chauffe les oreilles des bien-pensants du 5e arrondissement de Paris, mais moi, je parle français et quand il s’agit d’un délinquant, il convient de l’appeler délinquant. La France est malade de son insécurité et la première chose est de mettre des mots sur la maladie.

Pourtant, pour certains, comme Rachida Dati, conseillère à l’Intérieur aux côtés de Nicolas Sarkozy, il manquerait quelque chose à Gérald Darmanin.”Nicolas Sarkozy, lui, avait une vision !“, assène t-elle, avant de critiquer le locataire de la place Beauvau. “Il court de faits divers en faits divers, sans avoir aucune vision en matière de politique de sécurité, de maintien de l’ordre et de lutte contre la délinquance.” Le message est passé.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet