Guerre en Ukraine : la Première dame ukrainienne évoque une mesure qui aurait pu sauver des victimes

Lors de la dernière de la saison de C à vous diffusée vendredi 24 juin 2022, Anne-Elisabeth Lemoine a eu l’occasion de s’entretenir avec Olena Zelenska à distance, sur la guerre en Ukraine. La Première dame a ainsi partagé ses regrets concernant le conflit.

  • Olena Zelenska

Fin février 2022, le conflit opposant la Russie à l’Ukraine est monté d’un cran. Afin de fuir la guerre, de nombreux Ukrainiens sont partis se réfugier aux quatre coins de l’Europe. Bien qu’ils en aient eu l’opportunité de quitter le territoire, le Président Volodymyr Zelensky et son épouse Olena Zelenska qui a reçu un magnifique message de soutien de la part de Brigitte Macron ont choisi de rester sur place. Quatre mois après le début du drame, la situation ne s’améliore pas. Au grand dam de la Première dame ukrainienne. Vendredi 24 juin 2022, celle qui tient un rôle stratégique dans le conflit, a pu prendre la parole dans C à vous à distance. Ainsi, elle a d’abord évoqué sa reconnaissance envers les pays européens qui leur sont venus en aide. « Nous sommes reconnaissants à tous les pays qui nous ont soutenus. Nous sommes très sincèrement reconnaissants et nous ressentons cette sympathie profonde à l’égard de l’Ukraine. Nous ressentons à quel point nous sommes aidés », a-t-elle remercié.

Le profond regret d’Olena Zelenska

Seulement voilà, Olena Zelenska admet que les choses auraient pu se dérouler autrement. La mère de famille a évoqué cette demande qui n’a pas été effectuée : la fermeture du ciel. « Pendant quatre mois, nous avons demandé la possibilité de fermer le ciel au-dessus de l’Ukraine pour nous permettre de ne plus craindre les bombes et les filets qui volent dans notre ciel. Malheureusement, cela n’a pas eu lieu car les victimes que nous avons évoquées auraient pu vivre si ces mesures avaient été prises », s’est désolée la compagne de Volodymyr Zelensky. Avant de terminer cet entretien, l’amie de Brigitte Macron a tenu à avertir les Français avec le message suivant : « L’Ukraine combat non seulement pour elle mais elle se bat pour la civilisation, pour l’ensemble des valeurs européennes […] Si cet ennemi ne s’arrête pas, l’Europe sera amenée à combattre par elle-même […] Il ne faut pas s’habituer à la guerre comme nous ne pouvons pas nous habituer aux bruits des explosions […] Ce n’est pas une guerre étrangère, je voudrais que vous vous en souveniez ». Un message qui a le mérite d’être clair.

Source: Lire L’Article Complet