Guillaume Durand : ses terribles confessions sur son combat contre le cancer

Touché par un cancer, le journaliste de Radio Classique, Guillaume Durand, s’est confié sur son combat contre la maladie, ainsi que sur ses conséquences, dans une interview accordée au Parisien samedi 8 janvier 2022.

  • Guillaume Durand

Visage incontournable du paysage audiovisuel français depuis de nombreuses années, Guillaume Durand était à la tête de la matinale de Radio Classique depuis 2008. Cependant, il fut contraint d’abandonner l’antenne au mois de mai 2021, en raison d’un problème de santé. En fait, le journaliste était atteint d’un cancer, dont il est finalement venu à bout. « Merci la science/médecine. Premiers joggings après un sacré cancer opéré pendant 10 heures le 25 juin. Puis chimio et radio suivi d’un bon Covid« , avait-il révélé sur son compte Twitter le samedi 25 décembre 2021, tout en annonçant son retour à l’antenne.

Dans une interview accordée au Parisien samedi 8 janvier 2022, Guillaume Durand est revenu en détails sur son combat contre la maladie. En fait, le journaliste a découvert qu’il était atteint d’un cancer à cause d’un « banal mal de dent« . « Mon médecin principal m’annonce que j’ai une tumeur cancéreuse« , a-t-il expliqué. Par la suite, l’animateur a consulté « un chirurgien de génie« , qui lui a expliqué comment il comptait extraire cette fameuse tumeur de son corps, et ce que cela allait impliquer pour lui. « Ma mâchoire allait être remplacée par un morceau de péroné. Et j’aurai une trachéotomie en cas d’œdème. Il m’a insufflé l’idée que je pourrais m’en sortir. Le jour J, je suis rentré dans une autre humanité. C’était le tournant de ma vie« , a-t-il dévoilé.

Guillaume Durand sur son traitement contre le cancer : « Le plus déstabilisant, ce sont les effets collatéraux »

Si l’opération est un succès, Guillaume Durand n’en sortira pas totalement indemne. « J’ai perdu 12 kg« , a-t-il souligné. Cependant, le combat du journaliste contre la maladie n’était pas encore terminé à ce moment-là. Pour éradiquer totalement son cancer, il a été contraint de suivre des séances éprouvantes de radiothérapie et de chimiothérapie. « Une avalanche de fatigue phénoménale. Des dégâts dans la bouche. Le plus déstabilisant, ce sont les effets collatéraux. Ma voix est devenue plus grave. J’ai perdu des cheveux. Mes mains tremblaient au point de ne pas réussir à viser ma bouche quand je mangeais« , a-t-il détaillé. « Si mon opération de la mâchoire avait été déprogrammée pour des raisons de pandémie, je ne serais plus là aujourd’hui. Et quand j’ai eu le Covid, c’est le vaccin qui m’a sauvé. Sans mes deux doses, je serais mort une deuxième fois« , a finalement conclu Guillaume Durand.

Source: Lire L’Article Complet