Héritage de Christophe aux enchères : cette somme « délirante » rapportée par une vente émouvante

La vente aux enchères des effets personnels du chanteur Christophe le 7 novembre a rencontré un succès phénoménal. Guitare à plus de 30.000 euros, lunettes à 12.500 euros, les enchères se sont envolées !

Sept mois après sa mort des suites du Covid-19, certains objets emblématiques ayant appartenu au chanteur Christophe ont été vendus aux enchères le 7 novembre. Une vente souhaitée par la veuve de Christophe Véronique Bevilacqua. “On a été tous les deux des collectionneurs, de choses différentes même si tous les objets américains nous ont branchés tous les deux. (…) Moi, j’ai ma collection personnelle de juke-box, de posters, je suis blindée chez moi. Donc malheureusement, je ne peux rien garder.”, expliquait-il en juin dernier dans Le Grand atelier sur France Inter. Les enchères, hébergées par la maison de ventes Cornette de Saint Cyr, ont rencontré un succès phénoménal.

En raison du confinement, la vente a été réalisée à huis clos, par Internet et par téléphone, avec seulement quelques rares acheteurs présents sur place. Comme l’a indiqué Cornette de Saint Cyr, ce sont 650.000 euros, frais compris, qui ont été récoltés, soit six fois plus que l’estimation de départ. “C’est délirant. Les prix dépassent largement la valeur des objets, mais on achète le mythe. Pas mal de musiciens, dont ses amis proches, participent. Plus que ses instruments, ils veulent garder sa mémoire“, observe le réparateur des synthétiseurs de Christophe et chargé de la partie musicale de la vente Francis Vanot dans le Parisien.

Un lot de lunettes adjugé 11 000 euros

Parmi les objets iconiques, le disque d’or du tube “Aline”, a été adjugé 15.000 euros pour une estimation à 800 seulement. L’un des juke-boxes de Christophe a été vendu 24.000 euros et un lot de lunettes estimé 250 euros a trouvé preneur à 11.000 euros ! Mais le record absolu a été battu par une guitare du chanteur, une Fender illustrée de l’image de Christophe par Enki Bilal. Avec un prix de départ à 4.000 euros, l’instrument a été adjugé 32.500 euros. “C’est la magie et la différence entre un musicien populaire un musicien culte. Christophe est culte, tout ce qui touche à sa personne, à son environnement, suscite plus que la passion, la ferveur“, s’est enthousiasmé le commissaire priseur Arnaud Cornette de Saint Cyr.

Crédits photos : Sandrine Thesillat / Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet