"Il était là, et c'était comme ça", pour la première fois, Leïla Bekhti évoque la naissance de son troisième enfant "surprise"

C’est une nouvelle que personne n’attendait, en juin dernier, Leïla Bekhti a donné naissance à son troisième enfant. Arrivé par surprise, et provoquant un raz de marée dans la vie de l’actrice, elle se confie pour la première fois.

Pas facile de rester discrète lorsque l’on est une célébrité. Pourtant, Leïla Bekhti maîtrise ce point à la perfection. Et elle a réussi à le prouver tout au long de sa dernière grossesse. Qui n’était pourtant pas vraiment prévue au programme, déjà bien chargé de l’actrice.

Entre les tournages, les apparitions officielles au Festival de Cannes, de la Rochelle ou encore de San Sebastian, mais aussi les avant-premières de ses films, Leïla Bekhti a un agenda professionnel bien rempli. Et côté personnel, la situation est la même. Déjà maman de deux jeunes enfants, la femme de Tahar Rahim a une nouvelle fois donné naissance en juin dernier. Une arrivée surprise dans une vie à 100 à l’heure, qu’elle évoque pour la première fois dans le nouveau numéro de Psychologies « Si on m’avait dit que j’accoucherais deux fois la même année, que j’aurais trois enfants en quatre ans, et que, sur la même période, je tournerais dix films… J’aurais dit : ‘Pouce, je ne suis pas capable’« .

Pourtant elle l’a fait. Et avec brio. Et puis de toute façon, il était impossible pour elle de ne pas avoir ce troisième enfant, déjà bien présent dans son cœur « Sur le coup, l’annonce de ma dernière grossesse a été un choc, un chamboulement du corps, du cerveau, de tout… Mais ce bébé était là, et c’était comme ça ». Une nouvelle finalement bien accueillie par le couple superstar, qui n’est pas sans conséquence.

En effet, avec des agendas aussi remplis que celui de Leïla Bekhti et son mari, difficile de tout gérer à la perfection, « Ma vie m’ancre, et avec trois enfants en bas âge, c’est un joyeux bordel ». Mais après tout, ce qui importe est avant tout l’amour présent au sein de cette famille, « Moi qui avais vachement peur de journées qui se ressemblent… Ça me fait du bien.« .

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet