« Il m’a saoûlé » : la dispute entre Clément Rémiens et Alexandre Brasseur le premier jour de tournage de Demain nous appartient

Dans une interview accordée à Télé Star, avec Alexandre Brasseur et Ingrid Chauvin, Clément Rémiens est revenu sur ses premiers jours sur le tournage de Demain nous appartient. Et avec l’interprète de son père, le courant n’est pas vraiment passé.

Clément Rémiens

Alexandre Brasseur

Un coup de téléphone a tout changé. En 2016, alors qu’il venait de terminer sa formation au Cours Florent, à Paris, Clément Rémiens a été contacté par la directrice de casting de Demain nous appartient, Léa Coquin. “J’avais tenté le concours d’entrée au Conservatoire de Paris mais j’ai été éliminé au second tour et le jour où je suis allé voir, un peu dégoûté, les résultats du troisième tour avec des amis, on m’a appelé pour me dire que j’étais engagé”, racontait-il à La Voix du Nord. Il avait alors signé un contrat de six mois pour interpréter Maxime Delcourt dans le feuilleton. Quatre ans après, il joue toujours le fils de Chloé Delcourt (Ingrid Chauvin) et Alexandre Bertrand (Alexandre Brasseur) dans Demain nous appartient – en plus de jouer son personnage dans le spin-off Ici tout commence. Pourtant, les premiers jours de tournage en se sont pas très bien passés pour Clément Rémiens

Clément Rémiens : “Là, je me suis dit que ça n’allait pas le faire”

Dans une interview accordée à Télé Star, Clément Rémiens est revenu sur ses premiers jours sur le plateau de tournage à Sète et sur ses premières impressions sur Alexandre Brasseur. C’est vrai qu’il ma saoûlé le père Brasseur le premier jour ! J’avais changé une phrase de mon texte et “Monsieur” a fait savoir que ça ne lui convenait pas.” Et il n’a pas hésité à confronter celui qui joue son père. “Je suis donc allé le voir pour trouver un arrangement mais il m’a basé direct du genre : “C’est bon, dis ce que tu veux !” Là, je me suis dit que ça n’allait pas le faire”, a-t-il raconté. “Au début, je ne t’ai pas aidé !”, a confirmé Alexandre Brasseur, avec qui il s’entend désormais bien. “Aujourd’hui, c’est justement ce que j’aime chez lui et quand ça le reprend j’éclate de rire”, a confié Clément Rémiens. Qui aime bien châtie bien, il parait.

Source: Lire L’Article Complet