“Il vient pour emmerder Valérie Pécresse” : Eric Ciotti tape encore sur Emmanuel Macron

Eric Ciotti n’en démord pas, pour lui l’heure n’est plus aux politesses avec Emmanuel Macron. Membre de l’équipe de Valérie Pécresse, il tape sur le président de la République venu pour « emmerder » la candidate LR.

L’heure est aux tensions entre Emmanuel Macron et Éric Ciotti. Le 10 janvier, Le Parisien faisait état du boycott du membre de l’équipe de campagne de Valérie Pécresse de la venue du président de la République dans sa région (Alpes-Maritimes). Et ce jour-là, le politique tape encore sur le chef de l’État sur RMC. « Monsieur Macron aujourd’hui il vient chez un de ses soutiens, monsieur Estrosi, et d’ailleurs vous l’avez dit dans votre antenne, il y a quelques minutes, a-t-il déclaré. Il dit, il vient pour emmerder Valérie Pécresse, donc voilà on est dans la politique policitienne. »

S’il s’est rendu à Nice c’est que l’époux de Brigitte Macron a posé la première pierre de l’Hôtel des polices, un commissariat nouvelle génération de 50 000 mètres carrés rassemblant police nationale et municipale. Aux côtés de Christian Estrosi, il a aussi défendu son bilan face aux critiques de la droite. Et s’est projeté dans l’après-2022 sur les thèmes régaliens.

>> Découvrez le diaporama : « L’ évolution physique de Valérie Pécresse »

Un boycott qui ne passe pas

Éric Ciotti refuse donc d’y « souscrire« , comme il l’a fait savoir. Alors qu’Emmanuel Macron se rend dans la vallée de la Roya, ravagée par la tempête Alex en 2020, le lendemain, le 11 janvier, Éric Ciotti, lui, lance au même moment le « comité de soutien » départemental à la candidate des Républicains. Une absence de rencontre qui déroge à la règle de l’ »accueil républicain« , à laquelle les élus et députés locaux sont normalement soumis à l’arrivée du président de la République sur leurs terres.

Un boycott qui n’est donc pas passé au sein de la majorité. « Pour un homme qui passe ses journées à faire des leçons sur la République et la nation, c’est à minima paradoxal, à maxima pas à la hauteur« , a estimé un ministre du gouvernement Macron. De son côté, Roland Lescure, député LREM, a commenté : « Ciotti est en train de devenir pire que sa caricature. »

Crédits photos : Norbert Scanella / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet