« Ils y vont au bazooka » : Emmanuel Macron opte pour une stratégie impitoyable

Emmanuel Macron a une stratégie bien rodée pour faire face à la montée des Verts sur le plan national, comme le notent nos confrères du Parisien. C’est malin mais ça peut se retourner contre lui à tout moment.

A propos de

  1. Emmanuel Macron

C’est le débat de ces derniers jours : la mise en place d’un menu sans viande dans les cantines des écoles lyonnaises, décidée par Grégory Doucet, maire EELV de la ville. Cette mesure est loin de faire l’unanimité et a même renforcé les divisions entre les différents partis politiques, notamment à l’aube de la présidentielle de 2022. “L’écologie politique, aujourd’hui, a perdu sa dimension sociale. On est à un moment où deux écologies s’affrontent : une écologie de l’entre-soi et une écologie de gouvernement qui accompagne tout le monde,” dénonce Julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture, dans Le Parisien.

Mais ce que l’on remarque par dessus tout, c’est un gouffre qui s’est creusé entre les villes françaises sur fond de bataille politique. Ainsi, comme le font remarquer nos confrères, Bordeaux et Strasbourg, villes également dirigées par les Verts, n’ont pas instauré la mesure des cantines sans viande. Pourtant, un élu écologiste de la ville autrefois dirigée par Alain Juppé a estimé que le président de la République craignait EELV à l’aube de la présidentielle. “Il est clair qu’Emmanuel Macron craint la poussée des Verts,” estime la personne interrogée. Et d’ajouter : “Lui, son gouvernement et sa majorité font feu de tout bois pour caricaturer les politiques publiques menées par les écologistes. Ils y vont au bazooka.”

Une fausse bonne idée ?

Politiquement, cette stratégie qui vise à “caricaturer les politiques publiques menées par les écologistes” peut-elle porter ses fruits pour Emmanuel Macron qui rêve de passer cinq années supplémentaires à l’Elysée ? “Il faut se montrer offensif, mais pas se mettre uniquement dans un duel avec les écolos, parce qu’à la fin, on finit toujours par apparaître moins disant sur tout,” tempère un ministre qui estime que la cohésion gouvernementale doit être la priorité.

Crédits photos : Jacques Witt/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet