Incendies en Ardèche : Un homme finit en garde à vue et avoue avoir mis le feu !

Jeudi 28 juillet, le parquet de Privas a indiqué, qu’un suspect interpellé dans le cadre des incendies en Ardèche avait reconnu les faits. De nombreux départs de feu qui ont brûlés environ 1200 hectares mais qui n’ont fait aucune victime.

Mercredi 27 juillet, en Ardèche, ce sont environ 1200 hectares qui ont brûlés ! Piste accidentelle ou criminelle ? La seconde option était celle privilégiée par la gendarmerie d’Aubenas. Selon France 3 Auvergne Rhône Alpes, celle-ci a indiqué avoir interpellé un suspect à proximité d’un départ de feu, qui a été placé en garde à vue. A bord de son véhicule, les gendarmes ont retrouvé du matériel qui « pourrait l’incriminer ».

Jeudi 28 juillet, le parquet de Privas a indiqué, dans un communiqué, qu’un homme de 44 ans suspecté d’avoir provoqué plusieurs départs de feu mercredi en Ardèche, « a reconnu les faits qui lui sont reprochés ». L’individu « qui présentait un taux d’alcool significatif lors de son interpellation » est passé aux aveux après avoir été « confronté aux nombreux témoignages recueillis par les enquêteurs » établissant sa présence et celle de sa voiture sur le départ des feux, selon la même source. Placé en garde à vue dans la matinée du mercredi à la compagnie de gendarmerie de Largentière, l’homme doit être présenté vendredi 29 juillet devant le juge d’instruction du tribunal judiciaire de Privas, selon la procureure Cécile Deprade. Un total de 12 départs de feu ont été constatés en Ardèche, selon le communiqué.

L’intervention de 600 pompiers appuyés de 5 Canadair, un avion Dash, un hélicoptère et une centaine d’engins au sol a permis de fixer le feu jeudi matin, sans victimes à déplorer et sans destruction d’habitation, selon les autorités. Les pompiers ont constaté une reprise du feu en début d’après-midi, selon les informations obtenues par l’AFP auprès du commandement des opérations de secours en Ardèche.

D’ailleurs, dans une autre affaire, un sapeur-pompier volontaire a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête relative à huit départs de feu dans l’Hérault, mais sans lien avec l’important incendie qui s’est déclenché mardi dans le même département, a annoncé mercredi 27 juillet le parquet.

À voir également : Zapping : Des candidats de Top Chef évacués après avoir déclenché un incendie

Adam Javal-Fauconnier

Source: Lire L’Article Complet