Inès de Koh-Lanta très remontée : l’infirmière s’agace « nous n’avons plus de masques »

Candidate remarquée de la nouvelle saison de Koh-Lanta sur TF1, Inès est aussi une infirmière très concernée par l’épidémie de coronavirus qui frappe en ce moment. Elle a même craint un moment être malade elle-aussi.

La vie en confinement fait un peu perdre la notion du temps, mais nous sommes vendredi, jour de Koh-Lanta, le jeu d’aventures de TF1 qui risque d’être encore plus suivi que d’habitude puisqu’il va ouvrir un nouvel horizon dans notre salons. Parmi les candidats de cette nouvelle édition, Inès, 25 ans, originaire de Toulouse et qui exerce la profession d’infirmière sur Paris où elle s’est désormais installée. « Même si c’est un métier difficile, je suis contente d’être auprès des patients. J’ai un besoin indéfectible de me sentir utile et d’aider les autres» explique-t-elle dans TV Mag.

Une confession qui prend encore plus de sens en ce moment, à l’heure où l’épidémie de coronavirus remplit les hôpitaux et soumet médecins et infirmiers à des cadences infernales. Sur Instagram, Inès s’est d’ailleurs exprimée sur le sujet en poussant un coup de gueule à l’encontre de ceux qui, en croyant se protéger, empêchent le personnel hospitalier de pouvoir travailler. « Arrêtez d’aller prendre des masques en pharmacie et hôpitaux, nous n’en avons plus à l’hôpital pour travailler avec les patients contaminés, écrit-elle. Vous êtes incroyables, vous me mettez hors de moi ! Restez chez vous et arrêtez d’aller dévaliser le matériel dont nous avons besoin ».

🙄 #brunette #selfie #curlyhair #moufassa #monday

A post shared by I N È S LOUCIF 🐚☀️💉💊👙💃🏽 (@ineskohlanta) on

Inès a d’ailleurs eu très peur car elle est tombée malade à son tour. Au final une grosse grippe comme elle l’a confié sur Instagram, mais elle a craint un moment d’avoir été touchée par le coronavirus car elle est restée en contact pendant quatre nuits avec un patient qui l’avait.

La période actuelle lui laisse peu de temps pour exercer son autre activité, mannequin. Régulièrement, Inès pose pour de la lingerie. Outre l’aspect financier, la Toulousaine affirme que cela lui a fait du bien. « J’ai un regard très critique envers moi-même et la photo m’a aidé à prendre confiance, avoue Inès. C’est un des rares moments où je m’apprécie, cela me faisait du bien de me sentir féminine ».

📸 #photoshoot #brunette #lingerie #body #blackandwhite #boobs #inspireexpire #tuverrasçafaitdubien

A post shared by I N È S LOUCIF 🐚☀️💉💊👙💃🏽 (@ineskohlanta) on

Les téléspectateurs de TF1 ont eux aussi apprécié sa plastique parfaite. Son apparition dans un maillot de bain très échancré lors du premier épisode de Koh Lanta a même fait polémique. Et lui a valu une notoriété instantanée sur les réseaux sociaux. Mais Inès a du caractère et sait se défendre. « Il y a des choses tellement plus graves qu’un fessier… J’espère que vous allez vous en remettre » a-t-elle balancé à tous ceux qui se pâmaient devant ses courbes.

take me back ! ☀️🐚 #summer #home #paradise #girl #brunette #body #perfect #beach

A post shared by I N È S LOUCIF 🐚☀️💉💊👙💃🏽 (@ineskohlanta) on

Inès raconte qu’elle a connu « beaucoup de relations conflictuelles au sein de (sa) famille, avec (ses) parents » et que participer à Koh-Lanta lui a permis de «(se) servir de toute (son) énergie, de (se) débarrasser de cette rage au fond d’(elle), pour en faire quelque chose de constructif ». Elle ajoute : « Koh-Lanta m’a fait beaucoup de bien et j’en sais un peu plus sur moi aujourd’hui.» Cette expérience va peut-être lui servir à affronter l’épreuve du coronavirus à l’hôpital. Toujours arrêtée, Inès sera ce soir devant sa télé pour regarder le nouvel épisode de Koh-Lanta. Mais demain, elle reprendra le chemin du travail puisqu’elle sera de garde samedi soir. Avec toute son énergie et sa détermination retrouvée.

Crédits photos : Philippe Leroux/ALP/TF1

Source: Lire L’Article Complet