Ingrid Chauvin : Elle vole au secours d’un enfant !

La comédienne au coeur gros comme ça n’a pas hésité à aider une famille en détresse…

Si, au grand dam de certains de leurs détracteurs, les stars ont maintenant pris l’habitude de livrer leur vie la plus intime à leurs milliers d’abonnés sur les réseaux sociaux, il arrive, malgré tout, que ces plateformes aient du bon ! Ainsi, Ingrid Chauvin, dont le compte Instagram réunit plus de 450 000 fans, a pu, grâce à ceux-ci, voler au secours d’un enfant !

Très active sur le célèbre réseau racheté par Mark Zuckerberg, l’héroïne de Demain nous appartient, sur TF1, y a notamment annoncé, le 11 novembre 2020, sa rupture d’avec le père de son fils, Thierry Peythieu. À peine un an plus tard, en décembre 2021, elle n’a pas hésité à y révéler sa relation avec un photographe nommé Philippe Warrin. Plus récemment, la comédienne a dévoilé, photo à l’appui, la publication prochaine, ce 26 janvier, de son premier roman, L’Échappée belle, aux éditions Michel Lafon…

Oui, la douce et charmante Ingrid entretient avec une grande régularité sa présence sur cet espace de parole que d’autres préfèrent ignorer, purement et simplement. Mais si la native d’Argenteuil, dans le Val-d’Oise, ne manque jamais de donner de ses nouvelles à ses nombreux admirateurs, l’actrice est aussi très soucieuse de lire les messages de tous ceux qui, comme elle, s’y expriment en toute liberté.

Et c’est ainsi que lors d’une déambulation virtuelle sur la Toile, l’actrice serait tombée par hasard sur un déchirant appel à l’aide, un immense désespoir qui l’aurait touchée dans sa chair : « Urgent. Mon neveu de 15 jours est hospitalisé à Marseille pour un long séjour, écrit une certaine Patricia P. La maison Ronald McDonald est pleine. L’hôpital appelle chaque jour pour savoir s’il y a de la place. Ma sœur a une chambre mais mon beau-frère, lui, a une heure de route aller et une heure retour. L’idéal serait de le loger proche de l’hôpital. »

Solidarité

Celle qui a vécu l’horreur de perdre un enfant – sa petite Jade, née en 2013 est décédée en 2014 des suites d’une malformation cardiaque –, sait à quel point une hospitalisation s’avère terrifiante pour un petit bout de chou, d’autant plus si son papa ou sa maman sont loin de lui et ne peuvent rester à son chevet pour le câliner et le rassurer. Pour qu’il parvienne à surmonter sereinement l’angoissante intervention chirurgicale qui l’attend, il ne doit pas être laissé entre les seules mains des médecins…

Face à cette douloureuse situation et devant cet impératif, Miss Chauvin s’est évidemment empressée de relayer ce cri du cœur auprès de ses propres abonnés, en ajoutant : « Urgence !!! Un papa a besoin de trouver un logement sur Marseille, proche de l’hôpital de La Timone, pour veiller sur son bébé. Merci à tous pour votre aide. »

Et le miracle s’est produit ! Il n’a fallu qu’une petite heure pour qu’une grande chaîne de solidarité se mette en place et qu’un appartement situé tout près de l’établissement de soins soit trouvé pour loger ce papa en détresse. Grâce à la ravissante quinqua, le père et son fils ont pu être réunis pour affronter ensemble ce moment si difficile. Ingrid n’a pas manqué de saluer ce superbe élan de solidarité : « Un grand merci, le papa va pouvoir être au plus près de son petit. Quelle belle chaîne humaine !!! Merci Maud pour votre logement et votre générosité… Mes pensées affectueuses à la famille. »

“Généreuse”

La famille dont il est question a tenu, elle aussi, à remercier tous ces anonymes qui ont fait preuve de tant de générosité à son égard : « Merci infiniment à Patricia P. qui a contacté Ingrid Chauvin pour nous aider, et merci à elle, vraiment. Nous venons de trouver un logement à un prix plus que parfait.

Mon beau-frère pourra l’intégrer mardi soir avec une place de stationnement. Merci à vous vraiment et à cette dame si généreuse qui, sans nous avoir rencontrés, va aider notre famille et notre petit guerrier. » Une belle histoire humaine qui se révèle digne d’un magnifique conte de Noël !

Clara MARGAUX

Source: Lire L’Article Complet