INTERVIEW – Anne Sila, gagnante de The Voice All Stars : « Je me sens apaisée »

Ce samedi 23 octobre, TF1 diffusait la grande finale de The Voice All Stars. Les téléspectateurs ont décidé de faire d’Anne Sila la gagnante de cette édition exceptionnelle.

Pour les dix ans de The Voice, TF1 a programmé une saison all stars avec des candidats emblématiques de l’histoire de l’émission. Après plusieurs semaines, le public a désigné Anne Sila comme étant la grande gagnante du télé-crochet. Celle qui était dans l’équipe de Florent Pagny, et donc l’album sortira le 29 octobre prochain, a accepté de répondre aux questions de Gala.fr.

Gala.fr : Avez-vous un peu dormi après cette victoire ?
Anne Sila
: Je n’ai dormi que trois heures, mais ça va ! Puis il fait beau. (Elle rigole)

Gala.fr : Florent Pagny vous avez dit à l’audition à l’aveugle : « Viens dans mon équipe, et on finira ce qu’on a commencé ». Il a tenu parole !
Anne Sila
: C’est fait ! C’est trop cool, et j’ai encore du mal à m’en rendre compte en t’en parlant.

Gala.fr : Tout de même, vous étiez la favorite !
Anne Sila
: Ca me fait plaisir, car j’étais avec des gens qui étaient incroyables.

Gala.fr : Que vous a dit votre coach à l’issue de la soirée ?
Anne Sila
: Il était content, même si c’est vrai qu’après la soirée, tout s’est enchaîné !

https://youtube.com/watch?v=fioq9cQOeKY%3Frel%3D0%26showinfo%3D1

Gala.fr : Avez-vous eu le temps de vous poser quelques minutes avec vos camarades finalistes ?
Anne Sila
: On a pu se voir la veille, mais hier, tout le monde était crevé. Toutefois, je les adore, et il y a de belles collaborations à faire avec eux, car ce sont de vraies rencontres faites dans cette émission.

Gala.fr : Lors de cette finale, vous avez chanté avec Nolwenn Leroy. Vous sembliez très proches à l’écran, presque complices.
Anne Sila
: C’était une superbe rencontre. Je l’ai rencontrée que pour cette finale, car je ne la connaissais pas avant, et vraiment, c’était un coup de coeur et une chouette surprise. Je la remercie, car c’est grâce à sa bienveillance et d’avoir chanté avec elle au début de l’émission qui a permis de calmer mon stress.

Gala.fr : Qu’est-ce qui est à l’origine de votre stress ? La peur du plantage ?
Anne Sila
: J’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur, de décevoir quelqu’un, de décevoir Florent (Pagny, ndlr). J’ai l’impression que le statue de favorite met une pression supplémentaire, car les gens ont des attendes pour nous. Et il y a aussi la pression qu’on peut se mettre, je me juge dix fois avant de chanter, moi.

Gala.fr : Cette victoire a-t-elle ravivé un tourbillon de souvenirs ?
Anne Sila
: Ce qui a été touchant, c’est le magnéto après la victoire. Nikos me dit qu’il va me faire un cadeau et lance cette vidéo, et je vois tout le chemin parcouru. Quand tu es dedans, tu n’as pas le recul, et en regardant, tu te rends compte de tout ce qui a pu se passer. Là, j’ai l’impression d’avoir vécu une vie.

Gala.fr : Le début de la saison a été enregistré en novembre 2020. N’est-ce pas étrange de gagner une émission dont les premiers numéros ont été tournés il y a presque un an ?
Anne Sila
: Ce n’est pas étrange, mais tu sens qu’un truc retombe. Cette émission, on voulait y être et chanter le plus possible. Et je suis contente d’avoir été retenue.

Gala.fr : Cette édition all stars, qu’en retenez-vous ?
Anne Sila
: La première, l’audition à l’aveugle. J’étais émue de chanter Je reviens te chercher de Gilbert Bécaud.

« Aujourd’hui, j’ai plus de maîtrise de moi et de recul »

Gala.fr : Cette victoire parvient-elle a exorciser les moments difficiles que vous avez pu traverser ?
Anne Sila
: Je crois que oui, ca permet un peu ça. Là, je me dis : « Vas-y Anne, t’es prête, tu essayes ». Pour l’émission d’avant, je n’étais pas très consciente de ce qu’il se passait, je ne connaissais pas l’émission ni le principe de la télé. Là, j’ai plus de recul, et j’aurais plus de maîtrise de moi

Gala.fr : Comme les choses sont bien faites, votre nouvel album sort dans quelques jours.
Anne Sila
: C’est un album qui regroupe tout ce que j’aime chanter et faire. Je ne pensais pas ça possible. J’adore la musique jazz, et je fais de la pop. D’habitude, il faut compartimenter et moi, on m’a dit de faire comme je le sentais. Donc il y a du jazz, de la pop, des interludes. L’album a été fait avec beaucoup de bienveillance, je suis reconnaissante d’avoir l’équipe avec laquelle je travaille, et je pense que ça joue dans mon état et dans le fait que je me sente apaisée.

Gala.fr : Et il y a ce duo avec Matt Simons !
Anne Sila
: C’est un ami de dix ans. Nous nous sommes rencontrés à New-York, on avait écrit des chansons ensembles, on allait voir nos concerts respectifs, et dix ans plus tard, on fait encore des duos ensemble. Cette histoire est vraiment incroyable.

Gala.fr : Et maintenant ?
Anne Sila
: J’ai hâte d’être cet après-midi pour aller dormir un peu, puis de porter cet album sur scène à l’avenir.

https://youtube.com/watch?v=HP8f6JGj9YY%3Frel%3D0%26showinfo%3D1

Crédits photos : ITV / TF1 / Bureau 233

Autour de

Source: Lire L’Article Complet