INTERVIEW – Lou Jean (Demain nous appartient) : « Jenifer a tenu sa promesse »

Révélée dans The Voice Kids en 2016, Lou Jean a fait un grand parcours. Elle est une des stars de la série Demain nous appartient et s’apprête à sortir son troisième opus. Rencontre.

Petite Lou a bien grandi depuis The Voice Kids. Aujourd’hui âgée de 17 ans, Lou Jean, son nom d’artiste, tient un des premiers rôles dans Demain nous appartient, la série phare de TF1, mais ce n’est pas tout. La jeune femme, qui continue d’aller au lycée, va sortir son troisième album à la rentrée prochaine. La notoriété, son envie de faire du cinéma, les tournages à l’heure du coronavirus, ses études… Lou a accepté de répondre à toutes nos questions !

Gala.fr : Quel parcours depuis votre participation à The Voice Kids en 2016. Vous réalisez tout le chemin parcouru ?

Lou Jean : Petit-à-petit, je commence à réaliser, même si j’ai l’impression que The Voice Kids, c’était hier. Mais je garde les pieds sur terre et j’essaye de ne pas me mettre la pression. J’ai un très bon entourage qui m’encadre. Mes parents m’aiguillent et me protègent.

Gala.fr : Dans The Voice Kids, vous étiez dans l’équipe de Jenifer. Avez-vous de ses nouvelles, suit-elle votre parcours ?

Lou Jean : Nous nous sommes croisées sur de nombreux plateaux. On a même doublé un film ensemble. Elle m’avait promis qu’elle allait garder un oeil sur moi et me suivre de loin, et rien que ça, je trouve ça cool.

“Jenifer garde un oeil sur moi”

Gala.fr : L’émission vous a ouvert quelques portes et vous a permis d’arriver dans Demain nous appartient en 2017. Comment se déroulent les tournages à l’heure du coronavirus ?

Lou Jean : C’est particulier mais nous sommes habitués. Ça n’enlève en rien nos liens de proximité, nous sommes toujours une grande famille.

Gala.fr : Heureuse de l’évolution de votre personnage ?

Lou Jean : Oui, d’autant plus que ça suit mon évolution naturelle. Je grandis dans la vie, et dans la série, et les gens le remarquent. On m’appelle parfois Betty dans la rue. Pour revenir à la question, j’ai regardé les premiers épisodes de la série… Purée, j’ai évolué depuis le début. J’ai fait du chemin depuis mes premiers pas. (Elle rit)

https://www.instagram.com/p/BU6k5nnBAeM/

A post shared by LouMusiqueOfficiel (@loumusiqueofficiel)

Gala.fr : De quel comédien êtes-vous le plus proche ?

Lou Jean : Je suis très proche d’Ariane Séguillon qui joue ma mère dans la série. Elle me traite un peu comme sa fille, et pour moi, c’est un peu une deuxième maman. Il y a un réel feeling, si bien qu’elle vient me voir quand je fais des concerts.

Gala.fr : Au bout de quatre ans, aucune lassitude ? Vous voyez-vous continuer encore plusieurs années ?

Lou Jean : Pourquoi pas y être dans 10 ans, mais je ne me ferme aucune porte. Je ne veux refuser aucun challenge et faire d’autres choses pourra me permettre d’apprendre davantage. Mon rôle dans Léo Mattéï (diffusé ce 22 avril, ndlr) était d’ailleurs un défi, et c’est pour ça que je n’ai pas refusé la proposition.

Gala.fr : Et on croit savoir qu’il y avait un lien fort entre Jean-Luc Reichmann et vous.

Lou Jean : Il s’occupait beaucoup de moi sur le tournage, il était très bienveillant. On rigolait beaucoup, et surtout il a tenu une promesse, celle de me faire jouer dans Léo Mattéï. Il m’en avait parlé pour la première fois il y a trois ans.

“Jean-Luc Reichmann s’occupait beaucoup de moi sur Léo Mattéï”

Gala.fr : Et le cinéma ?

Lou Jean : Ça me tente vraiment, et j’espère un jour être au cinéma. J’essaye de me donner les moyens en faisant les castings. J’ai l’espoir de réaliser ce rêve.

Gala.fr : Ce que peu de personnes savent, c’est que vous continuez vos études en parallèle !

Lou Jean : Je suis au lycée tous les jours, enfin, pas aujourd’hui. Je passe la première partie du Bac cette année et j’espère vraiment l’avoir histoire de m’assurer un bagage pour la suite.

Gala.fr : Vous parvenez à gérer la notoriété au lycée ?

Lou Jean : Les gens s’en foutent un peu, et c’est vrai que je suis discrète. Je suis au lycée pour apprendre, pas pour me faire reconnaître, c’est pas le lieu.

Gala.fr : Pas eu affaire à des personnes malveillantes ?

Lou Jean : Non, ou alors, je ne m’en suis pas rendu compte. Puis mes proches veillent au grain, ils me suivent partout. Par exemple, mon père est un peu un second manager. Ils sont tous très présents et investis.

https://www.instagram.com/p/CMB8ZZUiTCY/

A post shared by LouMusiqueOfficiel (@loumusiqueofficiel)

Gala.fr : Vous sortez Ne me suis pas, un titre inédit qui a une grande importance pour vous !

Lou Jean : Oui, car je l’ai écrit. Mes parents en sont fiers. C’était compliqué de se livrer, j’étais stressée de faire écouter la chanson à ma famille, que ça ne plaise pas… car on n’hésite pas à me le dire ! Ne me suis pas sera sur mon prochain album, qui sortira en septembre.

Gala.fr : Le succès est un avantage ou un inconvénient ?

Lou Jean : Ça peut être plus compliqué car il a plus des gens intéressés par la notoriété, mais mon entourage me dit si je dois me méfier et ouvrir les yeux. Pour l’instant, je ne me prends pas la tête avec cela, je me dis que ça viendra au moment voulu et que je saurai quand ce sera la bonne personne. Je pense que ça se ressent.

Crédits photos : DR

Autour de

Source: Lire L’Article Complet