Jane Birkin cash sur sa santé : « Les soins intensifs je connais par cœur »

Après plusieurs mois de repos forcé, Jane Birkin est de retour sur le devant de la scène. Elle a accordé une interview au « Parisien », ce mercredi 12 janvier, où elle a évoqué son AVC, survenu en août dernier.

Le mois de janvier signe le grand retour de Jane Birkin. La chanteuse a repris ses concerts et est au centre d’un documentaire réalisé par sa fille, Charlotte Gainsbourg, intitulé Jane par Charlotte, dont la sortie est prévue ce mercredi 12 janvier. Dans une interview au Parisien, elle a évoqué sa période de repos forcé après avoir fait un AVC en août dernier.

Une période dont elle ne garde pas un mauvais souvenir. “Cela a été surtout difficile à vivre pour mes proches”, confie celle qui n’a gardé aucune séquelle de son AVC. Et d’ajouter : “Moi, je savais que j’étais dans de bonnes mains, dans des endroits qui finalement me plaisent beaucoup. Les soins intensifs, je connais par cœur, les hôpitaux publics français sont géniaux, les infirmières adorables. Un univers qu’elle connaît parfaitement à cause de son père qui “a été malade toute sa vie”. Pour son souci de santé survenu l’été dernier, Jane Birkin a d’abord été soignée à Nantes pendant plus d’un mois, “ils étaient formidables, je m’amusais plus qu’à la maison, assure la maman de Kate Barry, Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon.

> Découvrez en photos les stars qui, comme Jane Birkin, n’ont jamais eu recours à la chirurgie esthétique

Jane Birkin : “L’odeur des hôpitaux me tranquillise”

L’hôpital n’est donc pas un endroit qui effraie Jane Birkin. Cette dernière assure même dans les colonnes du quotidien que l’odeur des hôpitaux la « tranquillise », contrairement à beaucoup de personnes. “À Avicenne, mon hôpital de préférence à Bobigny, je suis pratiquement à la maison. Ils m’ont sauvée tellement de fois !”, admet-elle. Après son AVC, les médecins lui avaient prescrit un repos forcé de quatre mois. Une convalescence dont elle a profité pour se reposer, mais aussi pour écrire des textes et découvrir de nouveaux artistes comme elle l’avait confié dans les colonnes de Paris Match, en décembre dernier.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet