“J’assume être un peu macho” : la réponse de Laurent (“Koh-Lanta”) aux critiques

Vendredi 16 novembre 2020 c’est un binôme, le duo formé par Alix et Laurent, qui a quitté l’aventure Koh-Lanta, Les 4 Terres. Le professeur d’histoire-géographie, Laurent, est revenu sur son départ de l’émission de TF1 ainsi que sur les critiques formulées à son égard.

Restez informée

Laurent a été éliminé à l’issue de l’épisode de Koh-Lanta diffusé sur TF1 le 6 novembre 2020, pendant lequel Lola s’est illustrée. Il a accompagné dans sa chute Alix, avec laquelle il formait un binôme. En cause ? Son manque d’esprit d’équipe. L’homme qui porte toujours un chapeau a recueilli la majorité des votes contre lui. Et pour lui, à en croire son interview pour nos confrères de Purepeople.com, le plus dur dans cette aventure, “c’était les autres“. Le prof d’histoire-géographie l’avoue volontiers, il sait qu’il n’a pas beaucoup de succès sur les réseaux sociaux, certains ont eu des mots durs en le qualifiant de “macho” “hypocrite” ou encore “crapule”.

Laurent assume être “macho“. Il fait alors référence à ses origines italiennes“. Il tient cependant à rétablir la vérité : “C’est vrai, je sais que je suis parfois un peu macho. Par contre je ne suis pas une crapule, ni un hypocrite. Je ne pense pas avoir volé qui que ce soit. J’ai toujours voté en mon âme et conscience, donc non. Il avoue néanmoins s’être renfermé sur lui-même pour échapper au regard des autres : C’est pour ça que parfois on ne me voit pas trop. Je m’étais trouvé un coin où je pouvais rester tranquille, méditer. J’ai un petit côté ours. On est sans arrêt avec les mêmes personnes qu’on a pas forcément choisies. Je voulais me taire, éviter de parler quand certains ne faisaient rien… et j’ai quand même craqué.

“J’étais beaucoup moins fringant sur les épreuves”

Lors de cet entretien, il entend bien répondre également à certains de ses camarades, comme la très sexy Angélique, lui reprochant de râler bien trop souvent sur le camp : Je vais chercher des crabes, c’est dommage que ce ne soit pas montré. J’en ramène des trentaines. Et puis le feu c’est vital sur le camp. C’est énergivore, ça vous prend beaucoup… Et c’est vrai que j’étais beaucoup moins fringant sur les épreuves.

Source: Lire L’Article Complet