Jazz et Laurent (JLC Family) victime d’un accident : La voiture du couple heurtée de plein fouet par un chauffard en fuite

Ce jeudi 28 juillet, un véhicule a percuté la voiture de Jazz et Laurent à Cannes. Le conducteur aurait pris la fuite sans demander son reste.

Ce jeudi 28 juillet, Jazz et Laurent, de la JLC Family, étaient victimes d’un accident de la route. Percuté par une voiture, le couple n’a pas manqué de prendre la parole sur les réseaux sociaux afin de raconter la manière dont l’homme à l’origine de cette mésaventure a pris la fuite… Ce dernier aurait endommagé le véhicule des parents de Chelsea et Cayden avant de s’enfuir au volant de sa smart. « Il y a un gros f*ls de p*te qui nous a n*qué la voiture donc je suis sortie de la voiture, je lui ai couru derrière. Il a une smart grise, on a sa plaque et du coup je vais aller à la police bien sûr, à moins qu’il veuille se manifester très vite avant que je lui n*que sa vie », explosait la jeune maman sur son compte Instagram avant de préciser : « Je cours, je toque à la fenêtre et je lui dis ‘met toi sur le côté on va faire un constat’et il me dit ‘non je vais faire demi-tour’ », demi-tour qui lui aurait permis de quitter les lieux.

« Lui causer des soucis relous et financiers »

« Il était tout mignon avec sa nana dans la voiture. Il ne voulait pas baisser la fenêtre donc je n’allais pas non plus me mettre au milieu de la route pour qu’il m’écrase. Mais en plus superCannes, il est un peu c*n parce que c’est quand même l’endroit le plus filmé et le plus surveillé de tout Cannes », expliquait Jazz en story. Si la jolie brune veut laisser une chance au jeune homme de se racheter, elle affirme tout de même être prête à se rendre au commissariat le plus proche. « Merci aux forces de l’ordre de Cannes pour leur aide, les réseaux sociaux ont de très bons points. Mais je reste une femme au grand cœur et je laisse l’opportunité à e jeune homme de rattraper son erreur avant de lui causer des soucis relous et financiers. Il peut se rendre à la plage lannex parler au directeur qui est un ami proche pour me contacter afin de faire un simple constat, après 15 heures, je serai obligée de faire le nécessaire. » Affaire à suivre donc…

V.B

À voir également :

Source: Lire L’Article Complet