"Je ne débats pas avec un raciste" : Anne Hidalgo pousse un coup de gueule contre Éric Zemmour

Dimanche 31 octobre 2021, Anne Hidalgo était l’invitée du Grand Jury de LCI/RTL/Le Figaro. La maire de Paris, candidate PS à l’élection présidentielle de 2022, a poussé un gros coup de gueule contre son potentiel adversaire Éric Zemmour en ne mâchant pas ses mots.

  • Anne Hidalgo
  • Eric Zemmour

C’est LA question qui anime le début de cette course à l’Élysée : Éric Zemmour sera-t-il candidat à l’élection présidentielle de 2022 ? Le polémiste, ancien éditorialiste à l’antenne de CNews, n’a toujours pas officialisé sa candidature, qui ne fait pourtant (presque) plus l’ombre d’un doute, tant il continue d’arpenter la France à la rencontre de ses potentiels futurs électeurs (tout en affrontant quelques mouvements de protestation), de récolter des fonds et surtout vu son positionnement dans les récents sondages : selon certains instituts, Éric Zemmour serait ainsi troisième du premier tour de l’élection présidentielle, loin derrière Emmanuel Macron mais très proche de Marine Le Pen. En attendant l’officialisation de sa candidature, l’ancien acolyte d’Éric Naulleau continue de susciter la colère et l’antipathie de ses futurs adversaires. À commencer par la candidate du Parti socialiste, Anne Hidalgo.

Pas de candidature « d’un guignol »

Anne Hidalgo, maire de Paris et investie par son parti pour la course à l’Élysée, a en effet tenu des propos très forts à l’encontre de son probable futur adversaire lors de son passage dimanche 31 octobre 2021 sur le plateau de l’émission Le Grand jury, diffusée par LCI/RTL/Le Figaro. À l’heure actuelle, il est inenvisageable pour elle de débattre avec Éric Zemmour : « Je ne débats pas avec un négationniste, je ne débats pas avec un raciste et je ne débats pas avec cette personne-là qui est en train de bafouer et de marcher complètement, de piétiner ce qui est l’histoire de notre pays, ce qui est sa grandeur et ce que sont ses valeurs » a-t-elle lancé, comme le rapporte l’AFP. Anne Hidalgo n’écarte en revanche pas la possibilité de débattre avec lui lors des débats de la présidentielle, lorsqu’il sera officiellement candidat.

Mais pour l’heure, la compagne de Jean-Marc Germain estime que la possible candidature du polémiste est en train d’éclipser le reste de la campagne : « J’en appelle à ce que cette élection présidentielle soit une vraie élection présidentielle avec un vrai débat, pas un débat sur cette candidature d’un guignol » a-t-elle déclaré avec véhémence. Les débats télévisés de la présidentielle s’annoncent particulièrement houleux en 2022…

Source: Lire L’Article Complet