« Je suis revenu avec ma valise chez mes parents » : Jeff Panacloc évoque ses années de galère

Ventriloque le plus célèbre de France, Jeff Panacloc a su forcer son destin pour vivre de sa passion. Une petite revanche sur la vie alors que l’on ne misait pas grand chose sur celui qui allait travailler sur des chantiers, “la boule au ventre”, avant de tout plaquer pour sa marionnette.

Jeff Panacloc

Chez Jeff Panacloc, l’union fait la farce. Voilà douze ans que Damien Colcanap -son nom civil- partage la vie de Jean-Marc, sa drôle de marionnette, et divertit des millions de Français. Découvert en 2011 par Patrick Sébastien qui l’a ensuite régulièrement invité dans Le plus grand cabaret du monde, l’humoriste est devenu le ventriloque le plus célèbre de France. Mais tout n’a pas toujours été rose pour celui qui est devenu père d’une petite Rose, justement, et d’une adorable Alice. Jarry, qui a débuté comme metteur en scène du jeune talent, avait expliqué leur envie de percer ensemble alors que pas grand monde ne voulait d’eux. “Lui, il était un petit peu celui qui faisait parler une marionnette donc les gens le voyaient comme quelque chose d’étrange, et moi j’étais le gay de service“, avait ainsi confié l’un des enquêteurs de Mask singer lors du portrait de 50 minutes Inside, le 14 mars 2020.

Une tournée de tous les cabarets de Paris avec son père

C’était au tour de Sept à huit de s’intéresser au cas de celui qui a démarré une carrière en Seine-et-Marne dans les années 2010. “J’ai fait des études d’électro-technique pour être éclairagiste de spectacles”, a raconté Jeff Panacloc dans le portrait qui lui était consacré, ce 4 juillet. Mais l’envie d’écrire des sketches était plus forte que tout, et c’est dans l’ombre qu’il commence à gribouiller des notes alors qu’il se retrouve “sur des chantiers à faire des tranchées dans la boue.” Jusqu’à tout plaquer pour revenir, l’âme en peine, à la case départ. Je suis revenu avec ma valise chez mes parents, sans métier et sans argent,” a-t-il poursuivi, conscient de devoir trouver une solution pour s’en sortir. C’est alors que son père, chauffeur de bus, a la riche idée d’aller “faire le tour de tous les cabarets de Paris. Il m’a dit ‘il y en a bien un qui va t’embaucher.'” Une ébauche de contrat est signée, sa marionnette dénichée dans une bouteille de magie dépoussiérée, et les premiers sketches bien nés.

🐒 "On a tous un Jean-Marc en nous".

Il avait commencé à travailler comme électricien sur des chantiers et il est devenu le ventriloque le plus célèbre de France. #JeffPanacloc et sa marionnette Jean-Marc, dans le "Portrait de la Semaine" d'@audrey_crespo. @TF1 #Septahuit 👇 pic.twitter.com/Ml0jUtG66G

Source: Lire L’Article Complet