Jean Castex cynique : « Je préfère fermer des restaurants qu'ouvrir des morgues »

Remonté face aux critiques qu’il subit depuis quelques jours, le Premier ministre, Jean Castex est bien déterminé à faire appliquer sa politique du confinement jusqu’au bout.

Il ne reviendra pas sur ses décisions. Face à une cote de popularité au plus bas, avec seulement 35% d’opinions favorables, d’après une enquête Odexa publiée dans la presse régionale, Jean Castex tente de mener envers et contre tous sa politique du reconfinement. En difficulté, même au sein de son équipe ministérielle, Europe 1, qui cite l’AFP, indique que le Premier ministre ne flanchera pas. “Je préfère fermer des restaurants qu’ouvrir des morgues”, a-t-il dit en privé.

Par ailleurs, Jean Castex souhaiterait s’affirmer face à ses ministres que l’on pourrait croire un peu zélés.“Il est remonté, il en a ras-le-bol des gros ministres qui jouent des coudes”, confie un conseiller. “C’est le syndrome Reine des neiges : il est en train de se libérer”, s’amuse-t-il. Il faut dire que Jean Castex a la vie dure. Surnommé Monsieur Déconfinement par tous les médias en mai dernier, le Premier ministre a finalement été contraint de renvoyer tous les Français dans leurs foyers en octobre. Avec le reconfinement, le gouvernement a du réimposer la fermeture des commerces dits non essentiels, pour une durée indéterminée. Pour autant, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie a annoncé lundi qu’il serait favorable à la réouverture des boutiques avant le 1er décembre. Mais à peine, l’homme politique avait annoncé cela, que Matignon indiquait que ce n’était pas à l’ordre du jour.

Jean Castex sur tous les fronts

Bruno Le Maire n’est pas le seul à être dans le viseur de Jean Castex. Depuis le retour de la fameuse attestation de déplacement, près de 60% des Français ont indiqué avoir contourné les restrictions mises en place par le gouvernement. Très certainement agacé de ces chiffres, le Premier ministre a fait savoir la semaine dernière à Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, qu’il lui fallait communiquer davantage sur le contrôles du confinement, et de les augmenter.

Article écrit en collaboration avec l’Agence 6Medias

Crédits photos : Jacques Witt/Pool/Bestimage

Source: Lire L’Article Complet