Jean-Jacques Bourdin licencié : la réaction surprenante de sa femme

Vendredi 17 juin 2022, le groupe Altice Media a annoncé dans un communiqué le licenciement du journaliste Jean-Jacques Bourdin des rédactions de BFMTV et de RMC. Sur Twitter, sa femme a réagi de manière plutôt surprenante.

  • Jean-Jacques Bourdin
  • Anne Nivat

C’est officiel, Jean-Jacques Bourdin ne fait plus partie des rédactions de BFMTV et de RMC. C’est ce qu’a annoncé le groupe Altice Media dans un communiqué publié le vendredi 17 juin 2022 : « En raison des événements intervenus et portés à la connaissance de la Direction au cours de l’année 2022, la Direction a décidé de mettre un terme au contrat de travail de Monsieur Jean-Jacques Bourdin et ainsi cesser toute collaboration. » Le 11 janvier 2022, une journaliste avait porté plainte contre Jean-Jacques Bourdin pour tentative d’agression sexuelle. S’il avait été écarté de l’antenne, ce dernier n’avait pas été limogé, jusqu’à aujourd’hui. Sur Twitter, Jean-Jacques Bourdin a rapidement réagi : « 21 ans de succès sur RMC, BFMTV, RMC Découverte. Nous nous séparons, je suis tellement heureux d’être libéré, je repars pour de nouvelles aventures et je n’oublierai jamais celles et ceux qui m’ont accompagné… Vive le journalisme libre et indépendant ! », tout comme sa femme, qui le soutient depuis le début de cette affaire.

Heureuse de cette nouvelle

L’annonce du licenciement a entraîné une réaction enthousiaste d’Anne Nivat, la femme de Jean-Jacques Bourdin. En effet, elle a d’abord repartagé le tweet de son mari en commentant : « Quel bonheur ! Enfin ! », avant de publier un second tweet dans lequel elle fait part de sa joie concernant l’arrêt de la collaboration du journaliste avec RMC et BFMTV : « En ce beau mois de juin, enfin des bonnes nouvelles ! Quand la vérité a été rétablie, qu’on est libéré et qu’on va continuer ce qu’on aime avec ceux qui en valent la peine, sans se lester des autres, c’est que du bonheur. » Le journaliste lui, avait seulement réagi dans un tweet le 24 avril 2022 en rassurant ceux qui le suivent : « On vous revoit quand ?’ On me pose cette question très souvent dans la rue… Ce matin encore en allant voter. Je réponds invariablement ‘bientôt… » Bientôt peut-être, mais en tout cas pas sur BFMTV ou RMC, là où on avait l’habitude de le voir depuis tant d’années.

En ce beau mois de juin, ENFIN des bonnes nouvelles! Quand la vérité a été rétablie, qu’on est LIBÉRÉ et qu’on va continuer ce qu’on aime avec ceux qui en valent la peine, sans se lester des autres, c’est que du bonheur. #vivelejournalisme pic.twitter.com/ZZR9eLKK2m

Source: Lire L’Article Complet