Jean-Luc Lahaye « sidéré » après avoir été mis en examen pour viols

Mis en examen début novembre pour “viols sur mineurs”, Jean-Luc Lahaye s’est dit “sidéré”. Le Parisien dévoile ce 18 novembre la réaction du chanteur face aux enquêteurs.

À l’issue d’une garde à vue de 48 heures au sein des locaux de l’Office central de répression des violences aux personnes, Jean-Luc Lahaye avait été mis en examen pour “viols et agressions sexuelles” sur deux jeunes filles mineures le 5 novembre dernier. Le Parisien dévoile une longue enquête retraçant les évènements passés entre les deux jeunes filles et le chanteur. On y découvre également son long interrogatoire par les enquêteurs. Ce dernier s’était retrouvé “en sidération, voilà c’est tout.

Au cours de l’interrogatoire, dévoilé par le Parisien ce 18 novembre, Jean-Luc Lahaye n’a pas semblé comprendre la gravité d’entretenir des relations avec des mineures. Il a préféré citer Léo Ferré : “Ce qui est ennuyeux avec la moralité, c’est que c’est toujours celle des autres.” À la question de l’enquêteur concernant sa notion de majorité sexuelle, le chanteur des années 80 n’a pas clairement répondu et a fait référence au couple présidentiel français : “On ne trouve rien à redire que madame Macron a séduit son élève de 14 ans, 15ans, donc aujourd’hui le curseur est un petit peu ailleurs.

Un homme violent ?

Plus les lignes défilent, plus le fond de l’affaire paraît sordide. Aux enquêteurs, les jeunes filles ont raconté leurs différents ébats avec l’interprète de “Papa chanteur”. Il semblerait que Jean-Luc Lahaye ait été, à de multiples reprises, très violent avec ces adolescentes. Celui-ci s’est défendu, indiquant avoir été « plutôt doux” et qu’il ne comprenait pas qu’après tous ces sévices, elle continue de me voir » en faisant référence à l’une des deux jeunes filles.

Une violence qui aurait été attestée par sa propre fille Margaux. Cette dernière avait également été entendue au début du mois de novembre par les enquêteurs. Elle était soupçonnée d’avoir fait pression sur les deux plaignantes dans le but d’orienter leurs propos. La fille de Jean-Luc Lahaye aurait été manipulée par son père et a confié avoir été victime de violence de la part de ce dernier, dont des étranglements à mains nues, toujours d’après le Parisien.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet