Jean-Michel Blanquer s'exprime sur la rentrée scolaire qui pourrait être décalée !

La rentrée scolaire, prévue le 1er septembre, approche à grand pas. Mais les syndicats enseignants demandent à la décaler par précautions. Jean-Michel Blanquer a donné sa réponse hier soir au JT de France 2. Zoom.

Pour tous les élèves, la rentrée des classes ne sera pas comme d’habitude. Alors que le Covid-19 est toujours présent un peu partout aux quatre coins du monde, le port du masque obligatoire tend à se généraliser à travers la France.

Prévue initialement pour le 1er septembre, la rentrée scolaire pourrait-elle augmenter le risque d’une forte reprise de l’épidémie ? C’est ce que craignent les enseignants. En effet, le syndicat majoritaire dans le primaire, le SNUipp-FSU, qui a écrit au ministre deux fois depuis début juillet, souhaite décaler la rentrée scolaire de quelques jours.

On demande de décaler la rentrée des élèves, pour que les enseignants puissent avoir plusieurs jours de prérentrée dans la semaine du 31 août, et préparer cette rentrée qui n’est pas normale mais sous Covid. Dans l’idéal, il nous faudrait la semaine du 31 pour pouvoir préparer un retour serein la semaine suivante,

Explique Guislaine David au micro de Europe 1 ce mardi 18 août.

Un protocole sanitaire trop ancien

Souvenez-vous, le 14 juillet, Emmanuel Macron avait annoncé « une rentrée des classes quasi normale ». Quant au ministère de l’Éducation nationale, il décidait du nouveau protocole sanitaire allégé pour la rentrée.

Ce que l’on peut retenir : pas de distance physique à l’extérieur, et dans les espaces clos « la distanciation physique n’est plus obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves. Néanmoins, les espaces sont organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves ».

Selon le syndicat, le protocole sanitaire présenté en juillet est insuffisant. Il est à l’opposé de ce qui est décidé dans les entreprises, où le masque deviendra d’ailleurs obligatoire dès le 1er septembre.

De ce fait, Guislaine David demande un nouvel avis de la part du conseil scientifique :

On souhaite être guidés par le conseil scientifique, mais il faut aussi que le ministère se positionne. Et il faut que l’on discute des conditions dans lesquelles certaines écoles vont devoir reprendre, car il y a des endroits où le virus circule plus facilement, et où il faudra prendre des mesures un peu plus strictes.

Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s’exprimera le 26 août prochain lors de la conférence de rentrée. Mais face aux vives interrogations, le ministre a préféré y répondre hier soir lors du journal de France 2, où il était l’invité. Il a fait savoir que :

Le report de la rentrée n’est pas une option !

Les raisons ?

L’éducation n’est pas une variable d’ajustement ni de notre société, ni d’une crise sanitaire. L’éducation, elle est plus importante que jamais. En France, aujourd’hui plus que jamais on n’a pas besoin de moins d’éducation, on a besoin de plus d’éducation.

Vous l’aurez donc compris la rentrée est bel et bien maintenue au 31 août pour les enseignants et au 1er septembre pour les élèves.

En attendant restez vigilants et portez un masque.

Plus de détails dans la vidéo en tête d’article.

Source: Lire L’Article Complet