Jean-Pierre Pernaut : l’ancien présentateur du 13 heures de TF1 pousse un nouveau coup de gueule contre la police

Jean-Pierre Pernaut n’est plus à la tête du journal le plus regardé de France mais il n’en a pas perdu pour autant, le goût de l’indignation. Face à une commerçante condamnée à une amende pour avoir contrevenu à la loi, l’ancienne star du 13h a montré son soutien.

Jean-Pierre Pernaut

C’est le 13 décembre dernier qu’au terme d’un journal aussi particulier qu’émouvant pour lui et pour ses admirateurs Jean-Pierre Pernaut a dit adieu à TF1 et à la présentation du sacro-saint 13h de la chaîne. Après près de 30 ans de bons et loyaux services à la chaîne et aux téléspectateurs, le journaliste de 70 ans a décidé de raccrocher ses gants afin de se reposer un peu. Il faut dire qu’éprouvé par un cancer de la prostate sur lequel il avait communiqué en toute transparence, le mari de Nathalie Marquay aspirait à un rythme un peu plus calme.

C’est LCI qui lui permet aujourd’hui de retrouver ceux à qui il manque depuis quelques mois. A la place du journal télévisé, il anime désormais son émission Jean-Pierre et vous où il continue à pousser ses célèbres coups de gueules qui séduisent tant ses admirateurs. Bien décidé à ne pas changer d’un iota le journaliste estime que ses prises de position sont frappées au coin du bon sens. “Celles que se font les gens devant leur écran. Je suis comme eux, je ne fais pas partie de l’élite “, avait-il justifié dans un entretien accordé à Paris Match le 17 décembre dernier.

Choqué par la sanction contre une commerçante

Récemment le papa de Lou et Tom a eu l’occasion de laisser cours à son courroux, alors qu’il faisait face à Florence Vendeuvre, une commerçante malmenée par la police quelques semaines plus tôt sous les yeux des caméras. La Dieppoise avait en effet pénétré dans son magasin pour prendre des photos de ses vêtements mais elle avait été interpellée par les forces de l’ordre avant d’être amenée au commissariat en garde à vue. Une sanction sans doute due au fait que la commerçante ” s’était emportée.

Cette dernière a ainsi a rapporté à Jean-Pierre Pernaut que tout ne s’était pas déroulé pour le mieux pour elle. “J’ai eu une amende et j’ai un stage de citoyenneté à effectuer”, a-t-elle révélé. “Un stage de citoyenneté ? Parce qu’on apprend aux citoyens qui veulent travailler un stage de citoyenneté, c’est formidable“, a-t-il lancé incrédule et un peu sidéré. Florence Vendeuvre explique un peu émue : “Oui… Moi je voulais travailler c’est tout. Tout ce que je demande c’est travailler”, a-t-elle expliqué. Jean-Pierre Pernaut a conclu plein d’ironie : “Peut-être que dans ce stage de citoyens, on vous dira que ce n’est pas bien “. Ou de ne pas s’emporter contre les forces de l’ordres, sait-on jamais.

▶ Ras-le-bol des commerçants.

🗣 Florence Vendeuvre, commerçante qui avait été placée en garde à vue pour non-respect du confinement et outrage : "J'ai un stage de citoyenneté à effectuer […] Je voulais travailler, c'est tout."

📺 #JeanPierreEtVous @pernautjp #La26. pic.twitter.com/9SBIv37RHv

Source: Lire L’Article Complet