« J’étais contre » : Bernard Tapie mécontent du choix de l’acteur qui l’incarnera dans Wonderman

Netflix va bientôt sortir une série qui retrace la vie de Bernard Tapie. Interviewé par Var-Matin ce 22 juin, l’homme d’affaires a révélé ne pas être heureux du choix de l’acteur qui l’incarnera.

Bernard Tapie

Laurent Lafitte

Cela fait plus de trois ans que Bernard Tapie se bat contre un double cancer l’œsophage et de l’estomac. Après avoir tenté plusieurs protocoles expérimentaux pour lutter contre sa maladie, l’homme d’affaires donnait des nouvelles de sa santé sur le plateau de 20h30 le dimanche le 31 janvier 2021. “J’en suis qu’on attend, on cherche… Les traitements qui étaient efficaces ont fait leurs preuves. J’avais perdu 75% de mes tumeurs et, en deux mois, elles avaient doublé avec des métastases. J’en suis qu’on attend, on cherche…” , confiait-il à Laurent Delahousse.

Mais avant que le cancer le frappe, Bernard Tapie a eu une vie palpitante. C’est pour cette raison que Netflix a décidé de lui consacrer une série. Intitulé Wonderman, le show retracera la vie de l’ancien président de l’OM dans les années 60 durant six épisodes de 45 minutes. Réalisée par Tristan Séguéla et Olivier Demangel, la série devrait sortir en 2022. “La série est née dans la loge de ce film que je tournais avec Laurent. On se disait tous les deux qu’il ressemblait incroyablement à Bernard Tapie. On s’est fait la réflexion à peu près au même moment, se souvenait Tristan Séguéla dans les colonnes de Première Magazine, le 18 juin dernier. Il se trouve que lui aussi, c’était un truc qu’il rêvait de faire ! Alors on s’est tapé dans la main.”

“J’étais contre”

Seulement, un détail a beaucoup déplu au père de famille qui n’a pas été consulté pour cette série: le choix de l’acteur qui va l’incarner. Et il s’agit de Laurent Lafitte. Lors d’une interview accordée à Var-Matin ce mardi 22 juin, Bernard Tapie a clairement exprimé son mécontentement. “J’étais contre. C’est le fils d’un copain. Le faire sans me demander mon accord de principe, ce n’est pas très bien. Il y a des choses qu’on ne fait pas. Qu’il y ait des documentaires, c’est autre chose, mais emprunter mon nom, c’est un peu lourd”, a-t-il confié. Un projet qui ne fait, d’emblée, pas l’unanimité.

Source: Lire L’Article Complet