JO 2021 – Sarah-Léonie Cysique : coup dur pour la judoka française disqualifiée

Les émotions en montagnes russes pour Sarah-Léonie Cysique ce lundi 26 juillet, après la finale des moins de 57 kg des Jeux olympiques de Tokyo. Repartie avec la médaille d’argent, la judoka a néanmoins été sanctionnée par l’arbitre pour un geste jugé dangereux.

Sarah-Léonie Cysique gardera cette finale en travers de la gorge. La judoka française s’est inclinée en finale des Jeux olympiques de Tokyo dans la catégorie des moins de 57 kilos, face à la Kosovare Nora Gjakova sur un carton rouge… après seulement deux minutes et quarante-cinq secondes de combat. Une décision des arbitres, qui ont jugé qu’elle s’était rendue coupable d’un geste dangereux, en s’appuyant sur sa tête lors d’une action. Dépitée, la championne française est néanmoins repartie avec la médaille d’argent, elle qui rêvait du titre olympique.

Dans les colonnes de l’Equipe, Sarah-Léonie Cysique a expliqué ne pas comprendre cette décision qui l’a empêchée de monter sur la première marche du podium. “Pour moi, je n’étais pas partie pour faire une action dangereuse. Je pensais même que ce serait comptabilisé contre mon adversaire. Donc je ressens un sentiment d’injustice. Après, le sport est comme ça. Les arbitres sont là pour juger selon leur vision. Je ne peux pas m’arbitrer moi-même… Donc s’ils pensent que j’ai commis une infraction, je n’ai malheureusement d’autre choix que de l’accepter. Même si je ne suis pas d’accord.“, a-t-elle déclaré.

Son entraîneur juge la décision finale “juste”

Si la frustration est forte pour la championne de 23 ans, son entraîneur à l’ACBB Romain Poussin, a quant à lui estimé que la sentence était logique. “On n’a pas le droit parce que ça peut apporter des commotions cérébrales et même des blessures plus importantes au niveau de la colonne vertébrale et des nerfs, des paralysies par exemple. Donc c’est interdit. C’est pour protéger les athlètes“, a-t-il confié dans les colonnes de Ouest-France, affirmant que la décision était “juste“. Chez les hommes, Luka Mkheidze devenait samedi le premier médaillé français à Tokyo, remportant le bronze dans la catégorie des moins de 60 kilos.

Crédits photos : JB Autissier / JO Tokyo / Panoramic/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet