Jodie Foster : retour sur sa première fois au Festival de Cannes

Récompensée d’une Palme d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, Jodie Foster est revenue au Festival de Cannes pour sa 74ème édition, elle qui a foulé pour la première fois la Croisette en 1976, à l’âge de 13 ans.

C’est un festival de cinéma qui a une place particulière dans la carrière de Jodie Foster. Mardi 6 juillet, la comédienne américaine a reçu des mains de Pedro Almodovar et Bong Joon Ho une Palme d’honneur lors de la 74ème édition du Festival de Cannes. Une récompense pour l’ensemble de sa carrière, qui a commencé en quelques sortes sur la Croisette en 1976, lorsqu’elle y est venue pour la première fois. Âgée de 13 ans, la toute jeune Jodie Foster, si elle avait commencé sa carrière en réalité plusieurs années plus tôt, à l’âge de deux ans, dans des publicités, venait de crever l’écran dans Taxi Driver de Martin Scorsese.

Dans ce film qui a reçu la Palme d’or cette même année, Jodie Foster incarne Iris Steensma, une jeune prostituée qui donne la réplique à Robert de Niro. Et c’est sans équivoque avec son âme d’enfant et son air malicieux qu’elle avait du haut de ses 13 ans joué le jeu des photographes à Cannes, elle qui avait monté les marches vêtue d’un costume trois pièces, coiffée d’un bonnet en crochet. 45 ans plus tard, c’est avec la même décontraction que Jodie Foster a de nouveau monté les marches de Cannes mardi 6 juillet, en compagnie de son épouse Alexandra Hedison, pour recevoir le graal du festival, elle qui était revenue plusieurs fois depuis ses débuts, notamment en tant que réalisatrice pour Le Complexe du castor et Money Monster, en compétition en 2011 et 2016.

Cannes, le premier festival de Jodie Foster ?

"C’était vraiment le début de quelque chose, de pouvoir venir ici et de parler français pour moi c’était le top", se souvient ainsi Jodie Foster de ses débuts à cannes dans une brève interview accordée à Canal+ lors de l’ouverture de la 74ème édition du festival, elle qui se rappelle également l’état d’esprit dans lequel elle était en 1976, lors de sa première fois sur la Croisette. "Angoissée, plaisante-t-elle. Je pense que c’était un peu trop pour moi, je ne savais pas trop quoi penser", précise la comédienne, qui est apparue cette fois beaucoup plus détendue, soutenue notamment par sa femme et quelques amis. Un moment "en famille" pour elle.

Source: Lire L’Article Complet