Joe Biden multiplie les entorses au protocole royal avec Elizabeth II

Depuis dimanche 13 juin 2021, la presse britannique se déchaîne sur Joe Biden. En cause ? Les entorses au protocole royal commises par le Président américain lors de sa rencontre avec la souveraine Elizabeth II, en marge du sommet du G7.

  • Elizabeth d'Angleterre

Le sommet du G7 – organisé du 11 au 13 juin 2021 à Carbis Bay, au Royaume-Uni – a fait couler beaucoup d’encre dans la presse internationale. Après les déboires de Boris Johnson, alcoolisé après avoir vu le vin apporté par Emmanuel Macron, c’est cette fois le comportement de Joe Biden qui est pointé du doigt. Suite à sa rencontre avec Elizabeth II, le Président américain fait l’objet de nombreuses critiques outre-Manche. Et pour cause : il a commis plusieurs boulettes auprès de la reine d’Angleterre… Dimanche 13 juin en fin d’après-midi, peu avant de quitter le pays, Joe Biden et son épouse Jill ont été reçus au château de Windsor pour partager le thé avec la souveraine du Commonwealth. Mais selon les experts royaux, le successeur de Donald Trump a violé le protocole à plusieurs reprises.

Le Président américain garde ses lunettes de soleil… et dévoile le contenu de ses échanges avec la reine

Tout d’abord, le Président américain n’a pas enlevé ses lunettes de soleil pour saluer Elizabeth II à son arrivée. “Si vous rencontrez la reine en face à face, il ne doit pas y avoir de lunettes de soleil parce que le contact visuel est très important dans toute présentation”, a estimé l’ancien majordome du prince Charles et de Camilla Parker-Bowles, Grant Harrold, auprès de Newsweek. Et d’ajouter : “Même les membres de la famille royale retirent leurs lunettes de soleil.” Une erreur que n’a pas commise la First Lady… Connu pour ses nombreuses gaffes, notamment pendant son mandat de vice-président de Barack Obama, Joe Biden a également commis un autre faux pas en dévoilant aux journalistes le contenu de ses échanges privés avec la reine.

Peu avant d’embarquer pour Bruxelles, où il est attendu pour le sommet de l’Otan dès le lendemain, le locataire de la Maison-Blanche s’est confié aux journalistes présents à l’aéroport de Londres-Heathrow. Il a ainsi révélé que la reine d’Angleterre “voulait en savoir plus sur deux leaders” en particulier : le Russe, Vladimir Poutine, et le Chinois, Xi Jinping. “Une excellente conversation” selon Joe Biden, qui a duré une quarantaine de minutes. Il a par ailleurs ajouté : “Je ne pense pas qu’elle se sentirait insultée, mais elle m’a rappelé ma mère, par son apparence et tout simplement sa générosité.” Finalement, le Président américain a indiqué avoir invité Elizabeth II à séjourner prochainement à Washington.

Dans les colonnes du Daily Mail, le commentateur royal Richard Fitzwilliams a rappelé la règle : les discussions avec Sa Majesté sont strictement confidentielles, et “révéler leur contenu est un abus de confiance”. Une erreur déjà commise par Donald Trump avant lui, lorsqu’il avait révélé avoir parlé du Brexit avec la monarque, dans l’émission Good Morning Britain en 2018. L’année suivante, l’ex-Président avait à nouveau violé le protocole en touchant le dos d’Elizabeth II avant de lui serrer la main.

A lire aussi : Protocole vestimentaire : découvrez ce que la reine d’Angleterre n’a pas le droit de porter

Source: Lire L’Article Complet