Julie Depardieu : sa "grosse culpabilité" après la mort de son frère Guillaume

En 2008, Julie Depardieu pleurait la mort de son frère Guillaume. Quelques années plus tard, dans les colonnes du Temps, celle qui est dans la série Alexandra Ehle ce 26 janvier levait le voile sur un gros regret.

Le 13 octobre 2008, Guillaume Depardieu décédait des suites d’une pneumonie à l’âge de 36 ans. 5 ans plus tard, sa soeur Julie Depardieu s’occupait de la sortie de son album, à titre posthume, et qu’il avait décidé d’appeler Post mortem. Avait-il senti qu’il allait mourir lorsqu’il l’a enregistré ? Celle que l’on retrouve dans Alexandra Ehle ce mardi 26 janvier sur France 3 en était convaincue dans une interview accordée au Temps, en 2013.

L’actrice et compagne de Philippe Katerine en avait profité pour lever le voile sur cette “grosse culpabilité” qu’elle gardait en elle. “Avant de mourir, il m’appelait depuis la Roumanie en tournage, il m’appelait, et il était comme un animal, comme un animal qui devait sentir. C’était violent. Il y a un moment où je ne lui ai pas répondu au téléphone,” s’était-elle souvenue. Et d’expliquer son regret de ne pas avoir répondu à celui qu’elle avait renommé “Frère” dans son répertoire téléphonique.

Galerie: Zoë Kravitz : L’actrice divorce déjà de son mari Karl Glusman ! (Public)

Son frère, son pilier

À nos confrères, cette mère de deux enfants avait indiqué que Guillaume Depardieu était le seul homme en qui elle avait confiance. “C’était quelqu’un qui ne trahissait jamais. Il me comprenait mieux que moi-même,” avait confié Julie Depardieu. Puis de poursuivre : “J’étais énervée contre tout. Avant qu’il meure, il me laissait des messages: ‘Pardonne’, ou ‘Sois-en capable’, des trucs comme ça.” La fille de Gérard Depardieu a rencontré son âme-soeur un an après le décès de son frère. Un signe du destin car ils sont désormais inséparables.

Source: Lire L’Article Complet