Julien Doré : le secret de la longévité de sa carrière dévoilé

Invité de Claire Chazal dans Passage des arts sur France 5, Julien Doré est revenu le jeudi 12 novembre 2020 sur le secret de la longévité de sa carrière d’artiste. De Nouvelle Star à la sortie de son nouvel album Aimée, zoom sur un chanteur aux multiples talents.

  • Julien Doré
  • Claire Chazal

Julien Doré est de retour avec un nouvel album, baptisé Aimée et déjà disque d’or. Le 12 novembre 2020, le chanteur s’est confié à Claire Chazal dans l’émission de France 5Passage des arts. L’occasion de revenir sur son éducation musicale variée, mais aussi sur la longévité de sa carrière.

Pourtant, il y a 13 ans, le chanteur de 38 ans aurait eu bien du mal à envisager une vie sous le feu des projecteurs. Comme il le raconte à Claire Chazal, face à l’énorme succès rencontré après sa victoire dans la Nouvelle Starle chanteur au ukulélé a très rapidement pris les choses en main, notamment en se protégeant du faste de la vie d’artiste : “Il faut essayer de trouver un équilibre, le plus sain psychologiquement possible. Sans quoi on peut vite perdre ses repères“. Et c’est probablement le secret de sa longévité, faire des pauses, et trouver un équilibre.

Pendant l’émission, il mentionne également ses débuts dans le télé-crochet de M6, il avoue “C’est un petit peu étonnant de voir se poser sur soi un grand intérêt “.

On peut le comprendre. Tout avait pourtant très mal commencé pour lui. Inscrit par des amis, il était venu taquiner le jury de La Nouvelle Star 2007 à Marseille sans trop d’ambition. Son seul objectif ce jour là : faire de la pub à son groupe. Moyen d’attaque ? Son ukulélé sur lequel il a apposé l’autocollant de sa bande d’amis. Malheureusement pour lui, Marianne lui interdit de chanter avec un instrument et lui demande de quitter la salle. Heureusement Virginie Efira sent quelque chose et le rattrape in extremis dans le couloir.

Tout commence par une chanson

Allez, allez, tu dois bien avoir quelque chose à chanter a capella “, insiste la présentatrice… Et c’est là que sa carrière va basculer lorsqu’il interprète À la faveur de l’automne de Tété. Le jury est ému. Et l’autorise du coup à réitérer avec son ukulélé, désormais sa marque de fabrique. Julien les fait hurler de rire avec une chanson texane à prendre au sixième degré… Et ça marche ! Marianne jubile, Dédé affiche un sourire radieux, et même Manu Katché opine du chef… C’est dire ! L’humour décalé, l’auto-dérision du jeune homme et surtout sa voix unique séduisent le jury. C’est le début de la gloire pour notre Juju nationale.

Source: Lire L’Article Complet