Kanye West part au combat contre les maisons de disque "esclavagistes" et apostrophe Vincent Bolloré

Kanye West fait de nouveau parler de lui. Depuis trois jours, sur Twitter, le rappeur s’attaque frénétiquement aux maisons de disques, les accusant d’esclavage moderne. Critiquant particulièrement Universal, il affirme même vouloir rencontrer Vincent Bolloré.

Après s’en être violemment pris à son épouse Kim Kardashian sur Twitter en juillet dernier, lui reprochant d’avoir voulu le faire interner de force, Kanye West se déchaîne une nouvelle fois sur le réseau social. Depuis ce lundi 14 septembre, le rappeur s’est lancé dans un combat virtuel contre Sony et Universal, les majors qui détiennent son catalogue et le droit de distribution de ses disques. Dans une très longue série de tweets, il dénonce les contrats injustes pratiqués dans l’industrie, allant jusqu’à accuser les maisons de disque d’“esclavage moderne”.

Une bataille que Kanye West ne mène pas uniquement pour lui-même, mais aussi pour les siens : “Je veux voir les contrats de tout le monde chez Sony et Universal. Je ne vais pas regarder mon peuple être asservi. Je mets ma vie en jeu pour mon peuple. L’industrie de la musique et la NBA sont des navires d’esclavagisme modernes. Je suis le nouveau Moïse.” Celui qui s’est déclaré candidat à la présidentielle américaine veut changer l’industrie de la musique pour que les artistes ne soient plus exploités : “Rappelez-vous. Ils ont coupé nos langues quand nous étions sur les bateaux… Mais aujourd’hui, l’esclavage est un choix”. Le rappeur refuse désormais de se taire et le fait savoir de manière tonitruante.

  • Laurence Ferrari : Roselyne Bachelot ministre de la Culture, que pense-t-elle de sa nomination ? (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • C à Vous : les tendres mots de Vianney pour sa belle-fille (vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Gwendal Marimoutou (The Voice) victime de racisme et de harcèlement, il raconte (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Jean-Pierre Pernaut quitte le 13h de TF1 : que pense Nathalie Marquay de sa décision ? (Vidéo)

    Non Stop People

  • Affaire Conclue : Caroline Margeridon révèle le programme du prime de ce soir (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Jean-Jacques Bourdin : Jean-Michel Cohen raconte les détails de leur brouille (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Coronavirus : Jean-Marc Morandini se fait tester en direct dans Morandini Live (vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Helmut Fritz "ancien chômeur" : ce que son single "Ça m'énerve" lui a rapporté (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Guy Carlier aminci : son fils Carlito à l'origine de sa perte de poids, il se confie (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Mort de Diana Rigg, héroïne de Chapeau melon et botte de cuir et Game of Thrones (Vidéo)

    Non Stop Zapping

  • C à Vous : Alain Juppé assume la phrase de Jacques Chirac sur "le bruit et l'odeur" et aurait pu la prononcer (Vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Bernard-Henri Lévy et Alain Finkielkraut : pourquoi Michel Onfray ne les côtoie pas (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Jean-Jacques Bourdin : Anne Nivat dévoile son plus gros défaut (exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Jacky du Club Dorothée : comment il a géré l'arrêt de l'émission (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Annie Cordy morte : Jean-Luc Reichmann dit tout de sa dernière apparition sur TF1 (Vidéo)

    Non Stop People

  • Morandini Live – Michel Delpech mort : sa veuve toujours en contact avec lui ? (Vidéo)

    Non Stop People


  • Laurence Ferrari : Roselyne Bachelot ministre de la Culture, que pense-t-elle de sa nomination ? (Exclu vidéo)
    Mercredi 16 septembre, Jacques Sanchez a reçu Laurence Ferrari dans son émission "Face aux médias" diffusée sur Non Stop People. L'occasion pour la journaliste de la matinale de Cnews de revenir sur sa collaboration il y a quelques années avec Roselyne Bachelot dans "Le Grand 8" sur C8 et de réagir à sa récente nomination au poste de ministre de la Culture.


    Non Stop People


  • C à Vous : les tendres mots de Vianney pour sa belle-fille (vidéo)
    Invité de "C à Vous" mercredi 16 septembre, Vianney s’est confié sur sa relation avec la fille de sa compagne. Et il fait preuve de beaucoup de tendresse envers sa belle-fille de 9 ans et demi. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.


    Non Stop Zapping


  • Gwendal Marimoutou (The Voice) victime de racisme et de harcèlement, il raconte (Exclu vidéo)
    Ce mercredi 16 septembre, Jordan de Luxe a reçu Gwendal Marimoutou dans "L'instant de Luxe", émission diffusée quotidiennement sur Non Stop People. Pendant cet échange, l'ancien participant à "The Voice" a évoqué l'école. Une période qui ne lui rappelle pas de très bons souvenirs, lui qui a été victime de racisme et de harcèlement scolaire.


    Non Stop People

VIDÉO SUIVANTE

“Les artistes meurent de faim”

Kanye West reproche à l’industrie musicale de dépouiller les artistes : “Nous travaillons pour nourrir les enfants de quelqu’un d’autre…Même en trimant toute notre vie dans la musique, nos enfants vont devoir aller travailler en grandissant”. Le coeur du problème ? Les musiciens n’ont pas le contrôle de leurs enregistrements : “Quand vous signez un contrat dans une maison de disque, vous renoncez à vos droits. Sans les masters, vous ne pouvez rien faire avec votre propre musique. Quelqu’un d’autre contrôle où et quand elle est jouée. Les artistes n’ont rien à part la célébrité, les tournées et les produits dérivés.”

Selon le rappeur, les musiciens n’auraient que les miettes de ce que rapporte réellement leur oeuvre : “Dans le monde du streaming d’aujourd’hui, posséder ses propres masters est essentiel… C’est ce qui rapporte le plus… Durant cette crise du COVID, les artistes ont besoins de leurs masters… C’est plus important que jamais”. Ce qui pose encore plus problème aujourd’hui, alors que la crise sanitaire a provoqué l’annulation de toutes les tournées, une importante source de revenus pour eux. Alors Kanye West milite pour changer les choses : “Les artistes méritent de posséder les droits de leurs masters… Les artistes meurent de faim sans tournées… Je vais récupérer nos masters… Pour tous les artistes… “

“Il est l’heure de se libérer”

Pour arriver à faire bouger l’industrie musicale, Yeezy a dans la foulée appelé à l’unité entre les artistes : “Il est l’heure de se libérer… Nous ne nous déchirerons pas entre nous pendant que quelqu’un que nous ne connaissons pas en Europe est payé et place cet argent dans un fonds”. Ces derniers ne doivent plus se laisser aveugler et se battre pour récupérer leur dû : “Nous avons pris l’habitude de ne pas avoir ce que nous méritons… Ils nous autorisent à toucher un peu d’argent grâce aux tournées, on se laisse étourdir avec un peu de chaînes en or, d’alcool , de filles qui nourrissent nitre ego… Mais nous ne possédons pas nos masters.”

“Je vais rencontrer Vincent Bolloré”

Dans le viseur de Kanye West, Sony mais surtout Universal. Le rappeur n’a pas hésité à interpeller et tenter de contacter les grands pontes de la maison de disque appartenant à Vivendi. Il aurait d’abord envoyé un message à Arnaud de Puyfontaine, président du directoire du groupe, avant de viser plus haut en cherchant à rencontrer Vincent Bolloré. “Je n’ai plus besoin du rendez-vous avec Arnaud… Je vais rencontrer Vincent Bolloré” a ainsi tweeté le mari de Kim Kardashian, qui déclare dans sa série de tweets être “la personne la plus célèbre du monde”.

Don’t need the Arnaud meeting anymore … I will be meeting with Vincent Bollore pic.twitter.com/ITCbvzzTwQ

Rien ne semble pouvoir arrêter Kanye West qui prévient, il est plus que jamais déterminé : “Tout le monde à Universal et Vivendi. S’il vous plaît, comprenez que je vais faire tout ce qui est légalement possible et utiliser ma voix jusqu’à ce que les contrats de tous les artistes soient changés, en commençant par récupérer les droits de mes masters pour mes enfants. Je vous promets que je ne m’arrêterai pas”. Il veut obtenir gain de cause pour lui, pour les artistes mais aussi pour ses quatre enfants : “Mes enfants posséderons les droits de mes masters… Pas vos enfants… Mes enfants… Mes enfants… Mes enfants…” La longue diatribe du rappeur souffrant de troubles bipolaires, qui continue encore aujourd’hui et compte des dizaines de tweets, sera-t-elle entendue ?

Source: Lire L’Article Complet