Kate Middleton paparazzée : son étonnante réaction à des clichés compromettants

A l’approche de ses 40 ans qu’elle fête ce 9 janvier 2022, Kate Middleton a le droit aux éloges de la presse britannique, qui dévoile ses traits de caractère impressionnants. En témoigne la réaction de la duchesse après la publication de photos topless, il y a près de 10 ans…

Un parcours (presque) sans faute. Ce 9 janvier 2022, près de 9 mois après avoir célébré ses 10 ans de mariage avec le prince William, Kate Middleton fête ses 40 ans. En raison des restrictions sanitaires qui sévissent aussi au Royaume-Uni, la duchesse soufflera ses bougies en petit comité. Ce cap franchi est pourtant d’autant plus important que les Cambridge portent tous les espoirs d’Elizabeth II pour la survie de la monarchie, plombée par le Megxit et les ennuis judiciaires du prince Andrew. La presse britannique a déjà commencé les éloges de la bonne élève du clan Windsor. The Times dévoile notamment une anecdote inédite mais ô combien révélatrice de celle qu’il surnomme « la reine du style au tempérament d’acier. »

Pour le quotidien britannique, compagne de William pendant plus de 8 ans avant qu’il ne lui glisse la bague au doigt, « Waity Katie » (« Kate qui attend », en V.F.) n’a pas seulement démontré sa patience. Bien que roturière, elle a su mettre en application très vite la devise windsorienne du « never complain, never explain » (« ne jamais se plaindre, ne jamais se justifier »). Un sang froid mal maîtrisé par Meghan Markle. Selon l’historien Robert Lacey cité par The Times, « elle a compris rapidement qu’il faudrait faire face à la pression des tabloïds. Son attitude rappelle celle de Queen Mum toujours souriante. Il faut être blindée pour assurer le royal job. Et Kate a ce mental d’acier. » Pour preuve, l’humiliation qu’elle a su surmonter à l’automne 2012.

The Times fait allusion aux photos topless de Kate publiées par le magazine Closer. En vacances avec William chez des proches, dans le Luberon, à la fin de l’été, la duchesse a eu le malheur de s’exposer au soleil sans son haut de maillot de bain. Moment d’intimité volé et tiré à des milliers d’exemplaires, alors que les Cambridge sont en plein royal tour dans le Sud-Est de l’Asie. The Times rappelle combien William, encore hanté par la traque de sa mère Diana par les paparazzi, fut « ébranlé », prêt à laisser exploser sa nature colérique. C’est le stoïcisme de Kate qui sauvera leur royal tour.

A l’inverse d’un William furieux, Kate est restée « imperturbable », bluffant leur entourage

Jamie Lowther-Pinkerton, ancien secrétaire privé du duc et de la duchesse de Cambridge, se souvient dans les colonnes du Times : « Leur tournée aurait pu prendre une tournure particulièrement malaisante. Tout aurait pu capoter, mais elle est restée imperturbable. Sur le mode du « allons, ce genre de choses arrive, ne nous laissons pas distraire ». Elle nous a bluffés. Elle a pris le leadership, nous incitant à terminer ce que nous étions venus faire, à la manière de Queen Mum. »

Is Kate as tough as the Queen Mother ("a marshmallow made on a welding machine"). An interesting mini- profile of the Duchess of Cambridge by @valentinelow in @thetimes pic.twitter.com/FHzUrskTI1

Pour Sir David Manning, ancien ambassadeur de Grande-Bretagne aux Etats-Unis et conseiller de Kensington, pas de doute : l’avenir de la monarchie repose en grande partie sur les épaules de Kate, qui façonne de plus en plus son destin de reine. « Elle a brisé le moule à son arrivée, analyse cet ancien proche des Cambridge. Fille plus que maligne d’une famille de la middle-class, ancienne étudiante en histoire de l’art, elle ne correspondait pas au profil des précédentes épouses d’un héritier de la Couronne. Elle a fréquenté William pendant une décennie avant de l’épouser. Elle a eu tout le temps de réfléchir à ce dans quoi elle s’engageait. » Sir David Manning résume la pensée des chroniqueurs royaux d’Albion : « En 20 ans, elle s’est imposée comme un élément de premier plan de l’institution monarchique. Aujourd’hui, le succès de cette dernière dépend d’elle. »

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet