Kate Middleton, William, Elizabeth II confinés : pourquoi le mois d'avril est si important pour la famille royale

Le coronavirus bouscule les projets de la famille royale britannique. Quatre fêtes d’anniversaire devaient avoir lieu en ce mois d’avril, mais elles tombent à l’eau. La reine Elizabeth, le prince Charles et les Cambridge devront faire la fête en petit comité.

Ce mois d’avril devait être festif, mais le coronavirus en a décidé autrement. La reine Elizabeth, le prince Charles, le prince William et Kate Middleton devaient enchaîner les anniversaires -de naissance et de mariage-, comme tous les ans. Séparés aux quatre coins du Royaume-Uni, ils ont changé leurs projets et célébreront ces moments en petit comité.

Le premier événement familial arrivera ce jeudi 9 avril : en cette date, cela fera 15 ans que le prince Charles et Camilla Parker Bowles se sont dit “oui. Tous deux confinés en Écosse, ils pourront finalement le fêter en duo puisque le prince Charles, anciennement atteint du coronavirus, est aujourd’hui guéri. Douze jours plus tard, Elizabeth II sera à l’honneur : le mardi 21 avril, la monarque fêtera ses 94 ans. Confinée au château de Windsor avec le prince Philip, elle célèbrera en très petit comité. Nul doute que ses enfants et petits-enfants lui transmettront leur bons vœux. Un joli moment qui la détendra, moins de deux semaines après avoir prononcé un discours de crise historique.

Deux jours après la matriarche, c’est un des petits derniers de la famille royale qui soufflera ses bougies. Le prince Louis fêtera ses deux ans le jeudi 23 avril. Dans la maison de campagne des Cambridge, le Anmer Hall dans le Norfolk, il goûtera au gâteau préparé avec amour par sa mère. Kate Middleton a dévoilé en décembre dernier que, pour chaque anniversaire, elle s’affaire une partie de la nuit dans les fourneaux pour préparer la plus belle pâtisserie possible.

Ce mois chargé sera clôturé par les 9 ans de mariage du prince William et de Kate Middleton, le mercredi 29 avril. Là encore, ils le fêteront très sûrement avec leurs trois enfants, dans la simplicité de leur résidence secondaire. Gageons que l’année prochaine, ils pourront célébrer leurs noces d’étain comme il se doit, en compagnie des leurs. Ce n’est que partie remise.

Source: Lire L’Article Complet