Kim Jong-un dans le coma ? Sa sœur serait prête à diriger la Corée du Nord

L’état de santé de Kim Jong-un se serait brusquement dégradé, selon un proche de Kim Dae-jung, ancien président de la Corée du Sud. Le chef de la Corée du Nord serait dans le coma, et aurait confié de nouvelles fonctions à sa soeur.

Kim Jong-un

Depuis plusieurs mois, les rumeurs sur l’état de santé de Kim Jong-un vont bon train. En avril dernier, tout laissait croire que le dirigeant de la Corée du Nord était dans un état critique, à la suite d’une opération cardiaque. Selon plusieurs informations, le petit-fils de Kim Il-Sung se serait retrouvé dans un “état végétatif” après cette opération chirurgicale. Pourtant, plusieurs semaines après ces nouvelles alarmantes, Kim Jong-un était réapparu plus en forme que jamais. De quoi confirmer ce qu’avait annoncé Moon Jae-in, le conseiller spécial à la sécurité nationale du président sud-coréen, qui avait assuré à CNN que Kim Jong-un était bien « vivant et en bonne santé ».

« Commandant en second »

Mais plusieurs mois après, il semblerait que la santé de Kim Jong-un se soit de nouveau dégradée. C’est du moins ce qu’affirme Chang Song-min, un proche de l’ancien président sud-coréen Kim Dae-jung, sur les réseaux sociaux. “Je l’estime être dans le coma, mais il est toujours en vie”, a-t-il partagé sur la Toile, sans que cette information ne soit pour autant confirmée par Pyongyang. D’après des informations de la BBC, Kim Jong-un aurait commencé à déléguer une partie de ses pouvoirs à sa sœur cadette, Kim Yo-jong. Directrice adjointe du département Propagande et Agitation du Parti du travail de Corée, Kim Yo-jong est perçue comme la digne héritière de Kim Jong-un, en attendant que son fils, Kim Ju-ae, n’atteigne l’âge légal pour diriger la Corée du Nord.

Toujours selon la BBC, Kim Jong-un désirerait continuer à exercer son “pouvoir absolu” sur le pays, tandis que sa sœur devrait jouer un rôle en second plan. Elle aurait été désignée “commandant en second”. “Elle est une des rares personnes à pouvoir parler librement de tout avec le leader Kim. Elle a probablement une influence bien plus importante que les autres responsables nord-coréens pour ce qui concerne la prise de décision et la coordination politique avec le leader“, soulignait un expert sud-coréen à 20 minutes en 2018.

Source: Lire L’Article Complet