Kim Kardashian réclame 10 millions de dollars à une application de maquillage pour avoir utilisé son image

Kim Kardashian réclame 10 millions de dollars à l’application iHandy qu’elle accuse d’avoir utilisé l’une de ses photos Instagram sans son autorisation.

Elle est sans doute l’une des femmes les plus médiatisées au monde. En plus de mettre en scène sa famille dans une émission de télé-réalité, Kim Kardashian ne manque jamais de dévoiler son quotidien à ses fans sur son compte Instagram. Cependant, gare à ceux qui utiliseraient son image sans lui demander son autorisation. En effet, l’épouse de Kanye West, récemment remariée, a décidé de poursuivre en justice l’application iHandy, qui propose à ses utilisateurs une simulation maquillage à partir d’une photo. Mais pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agit d’un cliché de la femme d’affaires, qui vend désormais sacs et vêtements sur Ebay.

En effet, l’application a utilisé une photo de Kim Kardashian postée en 2017 sur Instagram, qu’elle avait elle-même pris pour promouvoir sa marque de cosmétiques. En dédommagement, la star de télé-réalité réclame désormais 10 millions de dollars à iHandy, dont les gérants ont affirmé pour leur défense qu’ils ne savaient pas qui elle était, rapporte TMZ. "Ils ont absurdement affirmé qu’ils ne savaient pas que la photo non autorisée qu’ils avaient sciemment volée et détournée était celle de Kim Kardashian West… l’un des femmes les plus célèbres dans le monde", s’est ainsi moqué l’avocat de la plaignante.

Cependant, si Kim Kardashian a porté plainte contre l’application, ce n’est pas tant pour la photo et une question de droit à l’image. En effet, elle a souligné pour sa défense que iHandy récoltait avec son image "des millions de dollars en services publicitaires et promotionnels sans la payer". Il faut dire que la fortune de la maman de quatre enfants repose en grande partie sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram, où chaque post lui rapporte jusqu’à un million de dollars. Business is business pour Kim Kardashian.

Source: Lire L’Article Complet