« La dinde de l’infectiologie » : Karine Lacombe victime d’atroces attaques sexistes

A propos de

  1. Karine Lacombe

Karine Lacombe, cheffe de service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine, à Paris, est souvent invitée dans les médias pour évoquer la crise sanitaire du coronavirus. Ses interventions ne plaisent pas à tout le monde, si bien qu’elle a été victime d’horribles attaques. Ce jeudi 24 décembre, c’est dans les colonnes de Libération que l’infectiologue a poussé un énorme coup de gueule. “Depuis le début (de la crise sanitaire), et parce que j’ai été présente assez tôt sur la scène médiatique, je fais face à un déchaînement de commentaires sexistes, humiliants et très injurieux,” a-t-elle révélé.

Vous feriez mieux de vous occuper de vos enfants“, “grosse connasse”, “grosse salope”, “la dinde de l’infectiologie“… Voici un petit florilège des messages insultants reçus par Karine Lacombe, le plus souvent sur les réseaux sociaux. Elle dit aussi être “dénigrer sur (sa personne, sur (son) physique, la manière dont (elle) s’habille“. Loin de se laisser abattre, c’est en continuant à apparaître dans les médias que Karine Lacombe fait un pied de nez à ses détracteurs qui aimeraient la voir déserter les plateaux.

Les mises en garde de Karine Lacombe pour le réveillon

Ce jeudi 24 décembre, Karine Lacombe était l’invitée de franceinfo pour parler du réveillon de Noël. “On l’a beaucoup dit ces dernières semaines mais oui, c’est une soirée à risque car on sait que nous allons rester longtemps à table. Les repas sont l’une des situations les plus à risque de transmission,” a expliqué l’infectiologue, rappelant au passage qu’il était important de respecter les gestes barrières, surtout lors des réunions familiales.

Crédits photos : Capture image : BFMTV

Source: Lire L’Article Complet